Vous cherchez un leader?

Allez voir du côté d’Amanda Simard.

Être un leader implique aussi de prendre la responsabilité des gestes que l’on pose. Les « têtes carrées » amis de Ford, c’est-à-dire les politiciens conservateurs à Queen’s Park, ont décidé de couper les vivres aux institutions francophones ontariennes. Elle, députée conservatrice, Amanda Simard dont le comté a une population à 60% francophones, a appuyé une motion du Parti Néo-Démocrate pour que Ford fasse marche arrière. Le résultat? Les « têtes carrées » ont décidé de la bouder et elle siégera dorénavant comme indépendante.

C’est ce qu’on appelle un caractère de leader. Je sais, des fois, quand on rencontre des gens prêts à accepter les conséquences de leurs gestes, on les trouve un peu dérangeants dans leurs combats. Elle, ce qu’elle a fait, c’est de déranger une bande de conservateurs qui croient que le français doit disparaître de leur province. Ce sont eux, ces gens sans culture, qu’on appelle les « têtes carrées » chez nous ou des « Red Necks » aux USA. Leur étroitesse d’esprit ne devrait pourtant pas avoir droit de cité dans un pays comme le nôtre. Mais, malheureusement, notre société  passe plus de temps à se cristalliser autour d’un propos, d’un sujet, d’une déclaration ou d’une photo que de chercher à faire le tour d’une question, peser le pour et le contre et surtout, respecter les gens qui sont devant nous.

J’admire Amanda Simard pour ce qu’elle a fait et ceux qui me connaissent savent que j’aurais fait exactement la même chose. Maintenant, c’est à nous, selon nos habiletés, à la supporter et supporter les franco-ontariens. Rappelez-vous l’Hôpital Monfort, le seul hôpital francophone d’Ontario que le gouvernement avait voulu fermer. Il est encore ouvert.

Et pendant ce temps-là, nous respectons la communauté anglophone de chez nous. Aussi, Ford ignore peut-être que l’immersion française est en hausse depuis une dizaine d’années chez lui, surtout à Toronto. Maîtriser une ou plusieurs langues ouvre des horizons. Les « têtes carrées » nous montrent encore à quel point ils sont bouchés.