Vous avez été très nombreux à lire mon blogue d’hier…

Mais je ne tombais pas uniquement sur la tomate des gens de St-Georges.

Bon, avouons-le, une partie des éclosions sont sans doute dues à ces visiteurs. Mais, nous en avons aussi de Montréal, de Laval et d’ailleurs. Nous apportent-ils nécessairement le virus? Sais pas! Une chose est certaine, plus il y a de circulation et moins de mesures sanitaires, plus il se transmet, mute et se retransmet à nouveau.

C’est le bout que bien des gens ne semblent pas comprendre. Par exemple, cette manifestation du premier mai à Montréal et dans d’autres grandes villes a réuni plusieurs milliers d’antimasques. Lorsque ces gens se sont dispersés et retournés chez eux, combien sont revenus avec le virus? Des images que j’ai vues ( sur plusieurs chaînes ), la distanciation et les masques n’étaient pas de rigueur. Nous savons que le virus se transmet très facilement, même à l’extérieur, sans distanciation. Alors, combien de gens se sont infectés?

Vous avez encore des doutes sur la transmissibilité de la COVID? Faites une chose que vous refusez, chers antimasques. Allez voir sur les réseaux de télé et les réseaux sociaux ce qui se passe présentement en Inde et au Brésil. Dans ces deux pays, la COVID fait des ravages épouvantables pour deux raisons: la promiscuité et le manque de vaccins. Vous allez ajouter à cela un manque flagrant d’oxygène dans les hôpitaux et des gens qui n’ont pas les moyens de se faire soigner. Qu’est-ce que ça donne? Des crémations à ciel ouvert à Delhi et Mumbai.

Vous ne l’avez pas attrapé… vous êtes bien chanceux. Vous jouez avec le feu. À l’exemple de cette vedette la musique country à Drummondville, décédée en fin de semaine dernière qui répandait allégrement les théories du complot. Sur son lit de mort, elle a demandé aux siens de se faire vacciner.

Vous voulez un autre argument? J’en ai plein mais je retiendrai deux choses…

Entendre les antimasques parler d’une dictature du masque et des gouvernements tient de la plus pure fantaisie. Croyez-moi Bill Gates et François Legault ont bien d’autres choses à s’occuper que vous. Je la cherche, la dictature. On vous demande de vous protéger au nom de la collectivité. Ce n’est pas de la dictature, c’est du gros bon sens. Votre argument est d’une faiblesse à pleurer.

Et, finalement, les commentaires sur le passeport vaccination qui serait, selon vos propos, une atteinte majeure à votre « libarté ». Mais où est cette attaque? Au cas où vous ne le sauriez pas, si vous avez l’intention de voyager en Afrique ou sur certains autres continents, vous devez avoir une panoplie de vaccins avant de partir. En 2010, avant de partir pour le Maroc, j’ai été vacciné. J’ai encore ce passeport vaccination sur moi. Il aurait été très utile si j’aurais dû être hospitalisé. Mais, au nom de quoi ce passeport gêne-t-il vos mouvements? Au contraire, il vous permet de vous déplacer à l’étranger. Je comprends les Belges, les Français, les Britanniques, les Chinois, les Japonais et bien d’autres de vous le demander. Vous comprendrez qu’ils ne veulent certainement pas que vous alliez les contaminer.

Tout cela pour vous dire que moi aussi, j’ai bien hâte de retrouver un semblant de normalité. Mais tant que vous allez faire fi des règles sanitaires au nom de votre « libarté », la pandémie va continuer de sévir et des commerces et services subissent et subiront encore un bon bout de temps vos étourderies.

Allez vous faire vacciner et arrêtez de croire que la planète est contre vous. La majorité silencieuse fait son possible,

À vous d’en faire autant.