Visite-éclair

Le député de Jonquières et whip du Parti Québécois à l’Assemblée nationale, M Sylvain Gaudreault, était en visite à Lac-Mégantic les 19 et 20 juin dernier.

Il a tout d’abord rencontré des partisans dans la soirée du 19 au Musi-Café dans le but de motiver les troupes à l’approche des élections d’octobre. On sait qu’à ce moment-ci, aucune candidature n’a officiellement été annoncée dans Mégantic, ce qui n’inquiète pas M Gaudreault: « Dans la région, Orford et Mégantic n’ont pas encore de candidat officiel et ce n’est pas inquiétant puisque jusqu’ici, sur 125 circonscriptions, 60 ont eu leur assemblée d’investiture. J’ajouterai également que, contrairement à la CAQ qui annonce ses candidats, nous procédons démocratiquement avec des investitures. Pour Mégantic, nous avons des candidats potentiels qui, présentement, sont en réflexion. »

En soirée, après avoir rencontré les militants, il a fait une courte visite à l’assemblée du conseil municipal de Lac-Mégantic. Le lendemain, il a rencontré l’équipe du Bureau de la reconstruction. M Gaudreault: « En 2013, j’étais le ministre responsable des Transports et des Affaires municipales et j’ai piloté le projet de loi 57. Je venais tout simplement reprendre le fil et voir ce qui avait marché et ce qui avait moins marché. »

De sa rencontre avec la préfet de la MRC du Granit, Mme Marielle Fecteau, il retient le besoin criant de la région pour internet haute vitesse et l’accès au cellulaire partout: « Vous avez juste à regarder ce qui s’est passé avec le G7. Il ne fallait pas que les Merckel, Trump et compagnie manquent d’accès internet. Alors, à grand frais, on a procédé à une couverture complète de Bagotville à La Malbaie. Mais, quand vient le temps de parler des régions, c’est tout autre chose, on se traîne les pieds. Par exemple, je revenais de St-Ludger quand ma communication a été coupée. Arrive la pancarte « Bienvenue à Audet » et le signal revient. Aussitôt passé la pancarte « Audet vous dit au revoir », je perds le signal. C’est tout à fait inqualifiable en 2018! » À noter d’ailleurs que le grand-père de M Gaudreault est natif de St-Ludger.

Cependant, un dossier dont on entendra certainement parler dans les prochaines semaines est celui de la vétusté de certaines écoles du comté. M Gaudreault: « Vous allez m’expliquer quelque chose. Comment la CAQ peut-elle diminuer les taxes scolaires et investir l’argent nécessaire pour remettre les infrastructures de plusieurs écoles à niveau. Toute une pirouette! »

M Gaudreault nous a transmis la copie d’une réponse à une demande d’accès à l’information dans laquelle le ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur qualifie, à l’aide de divers critères, l’état des infrastructures de plusieurs écoles et cela va comme suit:

  • École de la Voie-Lactée de Notre-Dame-des-Bois, satisfaisant;
  • École St-Paul de Scotstown, mauvais;
  • École Notre-Dame-de-Lorette de La Patrie, très bon;
  • École Sacré-Cœur de Lac-Mégantic, bon;
  • École Notre-Dame-de-Fatima de Lac-Mégantic, bon;
  • École d’Audet, satisfaisant;
  • École Monts et Lacs de Lac-Drolet, bon;
  • École de Ste-Cécile, mauvais;
  • École des Sommets de St-Sébastien, satisfaisant;
  • École de la Feuille d’Or de Lambton, mauvais;
  • École de St-Romain, bon;
  • École de la Rose-des-Vents de Stornoway, bon;
  • École de la Source de Nantes, mauvais;
  • École des Monts-Blancs de Woburn, bon;
  • Polyvalente Montignac, très bon.

( Photo: Jacques Gagnon )