Vidéo réalisée dans la MRC du Granit

Démystifier la pauvreté, l’exclusion sociale et ses préjugés, tel est la mission que s’est donné la Table d’Action contre l’appauvrissement de l’Estrie.

Lors d’un visionnement de presse à l’OTJ de Lac-Mégantic, le réalisateur d’une série de vidéos, M David Bélanger, expliquait: « Nous avons, en 2015, fait une vidéo sur le sujet dans chaque MRC de l’Estrie. Nous avons rencontré des intervenants de divers domaines et de gens concernés pour parler des préjugés qui sont prompts à sortir face à la pauvreté. » Parlant particulièrement de la MRC du Granit, il ajoutait: « Chez vous, c’est tout à fait spécial par rapport à d’autres. Peut-être que certains évènements ont renforcé le tissu social mais ici, les gens vont chercher leurs boîte directement à la Banque alimentaire, ce qu’on ne voit pas ailleurs. La Ressourcerie du Granit a un fonctionnement tout à fait différent de celle de Coaticook. À travers ce travail, j’ai découvert plein de différences mais aussi de similitudes entre les MRC. »

À travers la centaine d’entrevues réalisées dans le cadre de ce projet, trois thèmes en lien avec le sujet principal ressortent, soit les aînés, les familles et les enfants et le droit à la dignité. Les vidéos visent donc à transmettre ces réalisés socioéconomique vécues par une partie importante de la population estrienne tout en luttant contre les préjugés envers celle-ci. Et l’un de ces préjugés qui a la vie dure est le fait que les gens sur l’aide sociale sont en refus de travailler. Des participantes au projet dans la MRC du Granit ont eu tôt fait de qualifier ce préjugé de totalement faux. Selon elles, la pauvreté n’est pas quelque chose qu’on vit par plaisir. Elles ajoutaient donner foi à la statistiques qui veut que seulement 3% des assistés sociaux soient des fraudeurs. Pour l’une, des problèmes aigus au dos l’empêchent de travailler mais dans son quotidien, elle fait du bénévolat tant qu’elle peut être assise. Pour ces dames, un retour au travail est plus que souhaitable, il est souhaité.

Comme on le précisait dans la vidéo sur la MRC du Granit, pour les employeurs, une longue période de temps sur l’assistance sociale ne fait pas bonne figure dans un CV et pourtant, quand on voit plus loin, ces personnes aptes au travail ne demandent pas mieux que de réintégrer le marché.

Ces vidéos s’accompagnent également d’un guide d’animation qui propose une démarche pour les personnes qui désireraient monter une activité de sensibilisation et un manuel de 44 pages résumant 10 ans de revues de presse, d’études et de rapports sur la pauvreté.

À compter du 27 octobre, tous ces documents sont disponibles en ligne sur le site de la TACAE au www.tacaestrie.org et vous aurez l’occasion d’entendre des gens que vous connaissez bien donner leurs vues sur le sujet de la pauvreté et ses préjugés.

M Bélanger a-t-il un regret? « S’il y a une chose que je peux dire c’est que ce qui se trouve dans les 7 vidéos n’est que la pointe de l’iceberg. Au montage, on a dû, à grands regrets, couper des entrevues qui étaient très pertinentes. »