Une usine de démonstration

C’est avec beaucoup de fierté que Résolve Énergie a confirmé établir son usine de démonstration dans le parc industriel de Lac-Mégantic, pour y développer son procédé unique et révolutionnaire de création de bioéthanol de 2e génération, entièrement fabriqué à partir de biomasses résiduelles forestières et agricoles valorisées.

Initialement développée en laboratoire à l’Université de Sherbrooke, cette technologie unique dont Résolve Énergie a depuis acquis tous les droits intellectuels, a d’abord dû passer la phase d’usine pilote. Installée à Saint-Romain, cette étape a permis à l’entreprise de valider la technologie et les résultats obtenus en laboratoire. Des essais fructueux ont permis de confirmer le potentiel que représentent les résidus lignocellulosiques et de valider les rendements. L’apport du Comité de développement de Saint-Romain a été crucial dans cette phase pour faire avancer la recherche.

Inspiré par la vision ambitieuse de Lac-Mégantic en matière de transition énergétique, Resolve Énergie passe à la prochaine étape et implante dans le parc industriel de Lac-Mégantic son usine de démonstration. Locataire d’un condo industriel situé sur la rue Roberge, l’usine impliquera à terme des investissements de plus de 18 millions de dollars en financement privé et public. Le président de Résolve Énergie, M André Proulx a élaboré sur l’évolution du projet au cours des cinq dernières années. « Nous voilà maintenant en train de souligner une étape importante avec l’implantation d’un démonstrateur industriel qui permettra à Résolve de produire simultanément deux biocarburants, une percée technologique mondiale dans le domaine de la bioraffinerie! »

Le président souligne que Résolve Énergie vise à porter sa technologie à une échelle de production industrielle, pour la mise en place éventuelle d’une première bioraffinerie. Elle serait implantée dans le secteur de la Beauce d’ici deux à trois ans. La localisation de la bioraffinerie sera déterminée en fonction de la proximité des approvisionnements, entre autres.

Fait important, au terme de la phase de démonstration qui se déroulera à Lac-Mégantic, les équipements demeureront sur place dans le parc industriel. La Ville et ses partenaires de développement économique travaillent déjà sur un projet structurant pour la région, soit la mise en place d’un premier centre d’innovation en bioénergie. Des démarches sont en cours pour qu’un tel centre voit le jour à Lac-Mégantic et devienne un catalyseur de projets pour la fabrication des produits dérivés du procédé de Résolve Énergie, et d’autres technologies d’avenir qui émergeront de la tête des chercheurs au cours des prochaines années.

Le député de Mégantic et adjoint parlementaire de la ministre des Affaires municipales et de l’Habitation, M François Jacques, a profité de l’occasion pour annoncer un soutien financier de 671 842$ du Gouvernement du Québec afin de réaliser les études préalables à la mise en place de l’usine de démonstration. Le programme Vitrines technologiques du ministère de l’Économie et de l’Innovation vise à aider les entreprises québécoises qui développent et commercialisent des technologies propres et innovantes. « Notre gouvernement poursuit ses efforts afin que le Québec continue à figurer en tête de liste parmi les leaders mondiaux du domaine des énergies renouvelables. Résolve Énergie contribue à l’atteinte de cet objectif ambitieux, et nous sommes fiers de lui accorder un montant de 671 842$ pour financer l’étude préalable à l’établissement de son usine de démonstration de biocarburants. Ce projet, qui s’inscrit dans les 25 initiatives retenues au terme de notre appel de projets d’innovation et de vitrines en technologies propres, fera du comté de Mégantic une source de développement provincial en matière d’énergies propres. »

La Mairesse de Lac-Mégantic et présidente de l’organisme paramunicipal Place de l’Industrie Lac- Mégantic, Mme Julie Morin, a souligné la mobilisation autour de ce projet porteur, d’abord avec la Municipalité de Saint-Romain, mais aussi avec des partenaires de la Beauce qui s’unissent également. Place de l’Industrie s’est impliquée activement dans l’implantation de l’usine de démonstration en mettant à la disposition de Résolve Énergie un bâtiment industriel pour faciliter cette étape de prédémarrage. « La mission de Place de l’Industrie est de favoriser le développement industriel de la Ville de Lac-Mégantic en fournissant aux promoteurs les infrastructures nécessaires à leurs projets en démarrage. De plus, le projet Résolve Énergie s’harmonise parfaitement avec notre plan stratégique puisque nous misons sur les énergies renouvelables et la transition énergétique pour diversifier notre économie, pour ancrer notre vision d’être une ville écoresponsable, entreprenante et inspirante. Ce projet qui propose un procédé innovant basé sur un principe d’économie circulaire, réduisant ainsi la dépendance aux énergies fossiles, est un pas de plus dans ce chemin que nous avons emprunter depuis quelques années », a indiqué la Mairesse.

Les préfets de la MRC du Granit et de Beauce-Sartigan étaient présents également afin de souligner l’importante collaboration interrégionale dans ce projet. Membre du conseil d’administration du Cégep Beauce-Appalaches pendant plusieurs années et membre fondatrice du Centre d’études collégiales de Lac-Mégantic, Mme Marielle Fecteau évalue bien les retombées que pourrait avoir un tel projet en terme de développement économique et de développement de formations d’avenir au niveau de la filière énergétique. D’ailleurs, elle a étroitement participé à une collaboration interrégionale réussie: « Récemment, le Centre d’études collégiales de Lac-Mégantic et le Cégep de Sherbrooke ont joint leur expertise pour offrir le Programme d’études techniques en Soins préhospitaliers d’urgence, formation spécialisée qui répond à un important besoin de main-d’oeuvre dans les régions de l’Estrie et de Chaudière-Appalaches. Cette expérience nous a permis de constater que le travail interrégional entraîne des retombées importantes pour les MRC, et le partenariat avec la Beauce est tout à fait naturel puisque les deux régions possèdent des attributs communs tel le sens de l’entrepreneuriat. »

M Normand Roy, préfet de la MRC Beauce-Sartigan a, pour sa part, souligné sa fierté de collaborer pour une première fois avec sa région voisine : « Les MRC du Granit et de Beauce- Sartigan possèdent plusieurs affinités même si elles font partie de deux régions administratives différentes, pensons à la filière bois qui est importante dans chacune des deux régions. Étant moi-même producteur forestier, je suis convaincu que la technologie Résolve apportera une solution concrète à un enjeu majeur qui concerne nos deux territoires, soit de créer de nouveaux débouchés pour valoriser la fibre de bois historiquement utilisée par l’industrie des pâtes et papiers. En terminant, je salue le travail des intervenants économiques et politiques qui collaborent dans ce dossier ».

La technologie unique de Résolve Énergie permet de valoriser les résidus forestiers, agricoles et autres, en produisant des biocarburants, optimisant ainsi toutes les composantes de la biomasse résiduelle comme les écorces générées par les scieries, de même que les résidus agricoles comme les tiges de maïs et de soya abandonnées dans les champs. Ainsi, l’entreprise produira un bioéthanol de seconde génération et des granulés de lignine à haute valeur énergétique. Déjà, la production québécoise n’est pas en mesure de répondre aux besoins en éthanol, avec une proportion de 5% de contenu à faible intensité carbone dans l’essence. Le gouvernement du Québec a d’ailleurs annoncé que d’ici 2023, le pourcentage d’éthanol devra passer à 10% dans l’essence et augmentera jusqu’à 15% d’ici 2030. L’éthanol utilisé actuellement au Québec provient de cultures tels le maïs, la canne à sucre ou la betterave. N’utilisant que les résidus de ces productions, l’éthanol de deuxième génération que produira Résolve Énergie ne se fera pas au détriment de ces cultures et n’entrainera aucun gaspillage alimentaire. Il est plus écologique encore. ( Source: Karine Dubé ) (Sur la photo, les partenaires (de gauche à droite): Julie Morin mairesse de Lac-Mégantic, Normand Roy, préfet de Beauce-Sartigan, André Proulx, président de Résolve Énergie, François Jacques, député de Mégantic et Marielle Fecteau, préfet de la MRC du Granit )