Une première candidature confirmée

« J’ai décidé de faire le saut et de me présenter aux prochaines élections pour le poste de Préfet de la MRC du Granit », annonce ce 29 avril Monique Phérivong Lenoir.

Elle continue ainsi: « C’est une décision mûrement réfléchie, car je suis pleinement satisfaite de mon emploi actuel de directrice générale de la Corporation de développement communautaire (CDC) du Granit que j’occupe depuis plus de 9 ans. Mais je pense avoir acquis tout au long de ma carrière et par le biais de mes nombreuses implications personnelles, plusieurs compétences et une connaissance élargie de notre territoire. Ainsi, lorsque j’étais conseillère municipale à St-Ludger, je me suis aperçue que les municipalités devenaient progressivement de véritables gouvernements de proximité. La décentralisation de  nombreuses responsabilités vers les municipalités, notamment en lien avec le développement de leur territoire et  le bien-être de leurs citoyens m’a particulièrement interpellée. Je suis persuadée que le milieu municipal est le premier palier politique où les citoyens peuvent avoir une réelle influence.

De plus, mon implication comme membre du conseil d’administration puis comme présidente de la Société de développement économique du Granit (SDEG) depuis trois ans, m’a permis d’aborder toutes les sphères du développement local qu’il soit économique, culturel, environnemental et de voir leurs profondes interactions. Pour moi, le développement durable d’un territoire doit être global. Pensons simplement à la problématique du logement ou des places en garderie, des enjeux apparemment plutôt sociaux, mais qui ont des impacts extrêmement importants sur le secteur économique. Et c’est en se concertant et en travaillant ensemble que la tendance s’inversera. D’ailleurs, le travail accompli en ce moment par les comités multisectoriels, les partenaires et les citoyens, qui se sont attelés à ces défis,  le prouve déjà.

Nous avons la chance d’avoir de nombreux atouts et il faut poursuivre nos efforts pour les développer et les faire connaître. Persuadée que la concertation est la clé du succès en matière de développement, je souhaite consolider cette culture déjà bien présente pour donner au Granit le rayonnement qu’il mérite, renforcer le sentiment d’appartenance à notre MRC, porter la parole de notre territoire au niveau régional et pour faire du Granit un partenaire de choix pour l’Estrie ». Elle termine par ces mots : «Québécoise d’adoption, j’ai trouvé une terre d’accueil en m’installant ici dans la MRC du Granit. Aujourd’hui, je  souhaite redonner à ma communauté en mettant à son service mon expérience et mes compétences, notamment ma capacité à rassembler, mobiliser et fédérer autour d’objectifs communs. J’espère que ma vision du développement rejoint celle de mes concitoyens et que je pourrais compter sur leur appui lors des élections du 7 novembre 2021».

Titulaire d’un Diplôme Universitaire de Technologie (D.U.T) en Gestion des Entreprises et des Administrations et d’un Diplôme d’Études Supérieures Spécialisées (D.E.S.S.) en psychologie sociale, Monique Phérivong Lenoir  a exercé pendant plusieurs années en France comme Directrice des ressources humaines et membre du comité de direction d’un groupe industriel de la métallurgie, leader européen dans son domaine. Puis, elle s’est installée au Québec en 2004 où elle a exploité avec son conjoint un centre équestre dans le Haut Saint-François, en tant que travailleur autonome. En 2008, grâce à sa formation en psychologie, elle rejoint l’équipe de la Bouée régionale, maison d’hébergement pour femmes et enfants victimes de violence conjugale à Lac-Mégantic, en tant qu’intervenante. Puis, en février 2012, elle devient la directrice générale de la CDC du Granit, poste qui lui a permis de promouvoir le milieu communautaire, acteur incontournable dans l’amélioration des conditions de vie des plus vulnérables et de côtoyer également les principaux acteurs socio-économique de la MRC du Granit. Travaillant à Lac-Mégantic mais domiciliée successivement à Saint-Ludger puis Stratford, elle s’est toujours impliquée dans son milieu de vie, notamment comme membre du conseil d’administration des comités de développement de ces municipalités, tant elle est convaincue que le développement d’une communauté passe par l’implication citoyenne. ( Source: Monique Phérivong Lenoir )