Une bonne nouvelle…

Les services de santé de proximité, à Lambton, font un bond en avant.

M Rémi Brassard, directeur général adjoint aux programmes sociaux et de réadaptation du CIUSSS-Estrie, a annoncé la bonne nouvelle en ces termes: « C’est une avancée que nous planifions déjà depuis un certain temps. Notre but est de rapprocher les services de première ligne de la population et la présence de Mme Justine Lagacé, infirmière praticienne spécialisée de première ligne est en lien direct avec cette approche. »

SAMSUNG DIGITAL CAMERA

Mme Lagacé a fait ses études en sciences infirmières au Cégep e Matane et après un passage en urgence et soins intensifs, elle a pris la direction du Grand Nord. De retour, elle a fait une maîtrise de deux ans en sciences infirmières pour en arriver à son statut d’IPSPL. Elle poursuivait: « Je suis une employée du CIUSSS-Estrie et je travaille, quatre jours semaines, à la Clinique Le Frontenac à Lac-Mégantic et je vais faire une journée par semaine à Lambton, le mercredi. Mon champ d’expertise me permet de prendre en charge une clientèle âgée de 0 à 100 ans, y incluant les femmes enceintes. Je peux prescrire des ordonnances, des examens diagnostiques ou des examens d’imagerie et je peux aussi reconnaître et traiter des maladies simples ou aiguës comme le diabète, l’asthme ou la grippe, tout cela en collaboration avec un médecin de famille, le Dr Henri-Pierre Mathieu, au besoin. » La présence médicale passe ainsi à deux jours et demi semaine. Les personnes de Lambton non inscrites au guichet d’accès à un médecin de famille et ayant un problème aigu pourront signaler le 418-486-7441, au point de services de Lambton pour planifier un rendez-vous avec l’IPS ou le médecin.

Chef du Groupe de médecine familiale de la MRC du Granit, le Dr Bernard Gélinas a accueilli cette nouvelle avec enthousiasme: « Mme Lagacé est la première IPS à venir travailler dans la MRC du Granit et elle fait montre de beaucoup de polyvalence et de compétence, c’est un gros acquis dans notre équipe. Parce qu’il faut comprendre qu’aujourd’hui, la médecine, c’est un travail d’équipe. La jeune génération de médecins travaille en groupe et nous seront bientôt 15 au GMF Le Frontenac. » Le Dr Gélinas en a aussi profité pour parler de la fameuse liste à laquelle doivent s’inscrire les patients orphelins: « Avec la retraite du Dr Machin, le nombre de patients orphelins a bondi, c’est vrai. Il ne faut pas oublier que les patients sont classés de A à E, dépendant de leur condition. Nous sommes passés de plus de 8 000 à 2 200 au moment où nous nous parlons. Donc, toutes les personnes qui se qualifient dans les A et B ont un médecin et avec l’arrivée de deux nouvelles recrues au printemps, cette liste devrait encore diminuer. »

La question a été posée au Dr Gélinas, est-ce possible d’avoir un médecin qui habite en permanence à Lambton? Il répondait: « Un médecin à demeure dans une municipalité est de plus en plus rare, justement parce que les jeunes médecins préfèrent travailler en équipe. Mais, vous avez une porte de sortie. Si un médecin, près de la retraite, a un chalet sur le bord du lac et qu’il voudrait pratiquer ici, admettons, trois jours semaine, appelez-moi tout de suite, j’ai justement un poste ouvert pour un médecin non-facturant dans la région. »

Et le mot de la fin est revenu à Mme Marielle Fecteau, préfet de la MRC: « Avoir un médecin de famille pour tout le monde, c’est possible. Concentrons-nous sur ce qu’on a réussi et préparons-nous à établir les conditions gagnantes pour aller plus loin! »