Un recours collectif contre la voie de contournement?

La rumeur commence à circuler sérieusement!

Si j’étais avocat, j’attendrais de lire les recommandations du BAPE qui seront rendues publiques au plus tard le 24 octobre prochain.

Advenant le cas où le tracé proposé par l’ « Initiateur » serait refusé dans une recommandation au ministre et au conseil des ministres, je vois mal comment on pourrait aller de l’avant puisqu’à ce moment-là, 40% du financement ne serait plus disponible. C’est d’ailleurs le scénario que plusieurs souhaitent et d’autres, au pire, endureraient un tracé qui passerait au nord de la 161 mais qui causerait aussi pas mal de maux de tête à des résidents qui se verraient expropriés, enclavés ou verraient leur terre coupée en deux.

Si le statu quo amélioré est proposé, ce serait un moindre mal, opinion personnelle. On investirait dans l’amélioration de la voie et surtout, j’espère qu’on recommandera une gare de triage dans le parc industriel pour enlever cette opération du haut des côtes à Nantes et Frontenac.

Un recours collectif maintenant? J’en vois déjà qui fourbissent leurs armes. SI j’étais Nantes ou Frontenac, comme municipalité, je poursuivrais, au nom des contribuables, l’ « Initiateur » du projet en basant ma requête sur le manque de transparence et les supposées magouilles qui sous-tendaient certaines révélations au BAPE.

SI j’étais parmi les personnes expropriées, c’est certain que je ne laisserais pas aller ma propriété pour des peanuts et dans certains cas, avec un enclavement ou tout simplement un empêchement majeur à prendre de l’expansion, ça se paye.

Si J’étais un citoyen, je ferais un recours collectif au nom de toutes les personnes qui, de près ou de loin, ont subi la « reconstruction » telle que préconisée par certains visionnaires qui, finalement, n’ont pas réalisé grand-chose jusqu’ici. Vous pouvez baser une bonne partie de votre argumentaire sur les séquelles relevées par la Santé publique.

Alors, recours collectif? Peut-être que oui, peut-être que non. Comme je l’ai écrit au début, faudra attendre le rapport du BAPE et la décision du Conseil des ministres. Une chose est certaine, quelle que soit cette décision, il y aura du brasse-camarade.