Un gouvernement qui ne fait pas que bousculer…

Le gouvernement Couillard a-t-il encore de la légitimité?

Les derniers sondages ne sont pas trop favorables au gouvernement libéral et les analystes croient que cette chute ne pourra que se poursuivre au fil des semaines si ce gouvernement continue de se foutre éperdument de son volet social-démocrate.

Au-delà des frasques de Nathalie Normandeau et de son arrestations avec Marc-Yvan Côté, il faut ajouter un budget qui n’a rien pour aider, juste des grenailles en éducation et en santé, un ministre de la Santé qui ferme le seul bureau qui pouvait le critiquer avec une certaine crédibilité et un premier ministre qui essaie tout le temps de nous rendre coupables de respirer parce qu’on ne pense pas comme lui.

Je suis d’accord avec un analyste montréalais qui écrivait que le scandale des commandites avait fortement ébranlé les fondations des libéraux fédéraux au point que Steven Harper a pu « régner » sur le Canada et détruire pratiquement tout ce qui s’appelait filet social et couper partout, même au prix de la sécurité des citoyens.

Que Philippe Couillard essaie de nous rassurer que les façons de faire ont changé, tout le monde sait que des lois, c’est fait pour être contourné. Les contournent-ils? Je ne le sais pas, mais ce que je sais c’est que ces gens sont en train de mettre à plat des décennies de travail pour que les Québécois bénéficient de service à la hauteur de leurs attentes, ou du moins tout près. Ces gens sont en train de faire disparaître tout ce qui peut s’appeler critiques de leurs actions. Ces gens se mettent plein de pouvoirs entre les mains au prix d’une centralisation dans laquelle le citoyen n’aura pas un mot à dire.

On en aurait pour deux ans à endurer ces fâcheux individus, à moins que… J’en appelle à tous les back benchers du Québec. Les gens vous ont élus pour les représenter et les gens que vous représentez se sont fait couper plein de services et perdent leur voix au chapitre dans les services qui leurs sont dus. Si vous voulez être réélus, faudra sans doute que vous vous mettiez ensemble pour faire comprendre aux têtes dirigeantes de votre parti qu’ils font fausse route, qu’ils projettent une très mauvaise image, qu’ils n’ont aucune empathie pour le peuple et qu’ultimement, vous pourriez en payer le prix… vous faire débarquer d’une manière pas très élégante!