Un délai inacceptable

Le député de Mégantic-L’Érable, M Luc Berthold, a fait parvenir au Ministre de l’Innovation, Sciences et Développement économique, l’Honorable Navdeep Bains, une demande de prolongation des délais pour le dépôt des projets dans le cadre du programme « Brancher pour innover ». « Les maires que j’ai rencontrés sont unanimes: le temps et les ressources manquent pour adhérer au programme », souligne le député.

Annoncé dans le budget 2016-2017 du gouvernement, le programme n’a été déposé que le 19 décembre, et les municipalités apprenaient du même coup qu’elles avaient jusqu’au 13 mars 2017 pour déposer leur projet.

« Les exigences actuelles du programme ne tiennent aucunement compte des capacités des fournisseurs et des municipalités de Mégantic-L’Érable et des autres régions rurales canadiennes.  L’objectif premier est de brancher les régions, les familles et les industries, et non de satisfaire les grands fournisseurs Internet au pays qui sont les seuls à avoir les moyens techniques et financiers de répondre aux exigences du programme dans le temps prescrit », dénonce le député.

« Il manque de spécialistes et les municipalités voient leurs espoirs s’envoler! », poursuit M Berthold. « Le gouvernement libéral, en imposant des délais aussi serrés pour un programme essentiel pour brancher nos régions, démontre encore une fois qu’il est complètement déconnecté de la réalité de nos communautés rurales. C’est malheureusement ce qui arrive quand le ministre responsable du développement économique du Québec est un député de Mississauga-Brampton-Sud en Ontario. Il est encore temps d’agir et de prolonger le délai pour les municipalités », a-t-il conclu. ( Source: Isabelle Laplante )