Un centre d’entretien et de lavage de wagons-citernes…

Il est une réalité depuis quelques mois à Derby Milo!

Derby Milo, c’est à un peu plus de trois heures de chez nous et ce centre est géré par une compagnie filiale de CMQR. Dans ces anciennes installations de Bangor & Arroostock Railroad, complètement rénovés, on va avoir des équipes que l’on dit très compétentes pour laver, entretenir et vérifier en fin de location, des wagons-citernes qu’on imagine surtout destinés au transport de pétrole. Le site peut en recevoir jusqu’à 1 400. C’était en mai dernier.

Cette semaine, notre cher ministre des Transports nous annonce qu’il étudie la possibilité d’une gare de triage dans le parc industriel de Lac-Mégantic. Coïncidence? Dans la vie, il n’arrive jamais rien pour rien. Cette annonce de Derby Milo et celle de cette semaine ne peuvent qu’avoir un lien. D’autant plus que le gouvernement dit qu’il va demander à CMQR de payer une partie de la facture. Modifier un bâtiment centenaire pour y installer une station capable de recevoir 1 400 wagons-citernes à la fois, c’est probablement un signe que la reprise du transport de pétrole ( j’espère plus de l’Alberta que de Bakken ), en janvier prochain, va nous obliger à voir passer sous nos fenêtres des convois trains-blocs composés strictement que de pétrole.

Alors, quand le fédéral se dit prêt à acheter 7 000 wagons-citernes pour aider l’Alberta et qu’il investit des sommes astronomiques dans l’industrie du pétrole canadien ( parce que le lobby prétend qu’ils s’en vont vers la faillite ), est-ce qu’on peut vraiment ne pas connecter les points et se dire que quand le transport de pétrole va reprendre vers St-John’s, nous allons être une plaque tournante?