Trump n’a pas perdu de ses partisans…

Mais il n’en a probablement pas gagné non plus!

Je me suis tapé le débat d’hier, je ne l’ai pas regretté et j’ai même été conforté dans le fait que les Américains vont voter pour le moindre mal qui a pour prénom Hillary.

Comme l’ex-Secrétaire d’État l’a dit, Donald Trump vit dans sa réalité à lui. Il a passé plus de temps à parler de lui-même et à éluder des questions claires qu’à donner des réponses intelligentes. Quand on lui a demandé comment il ferait pour rapatrier les fonds investis dans des banques étrangères par ses amis millionnaires, il n’avait pas de réponse. Quand on lui a demandé comment il ferait pour rapatrier des milliers d’emplois perdus à la Chine ou au Mexique, il a répondu toutes sortes de choses, sauf… comment il ferait. Oh oui! Il dérèglementerait et baisserait les impôts de ses amis, le 1% qu’Hillary Clinton veut taxer plus qu’avant. Il est assez dans son petit monde à lui pour ne pas voir que cette façon de faire le mènerait directement vers l’effet contraire. Ses amis, sous les Républicains, ont accumulé des fortunes ailleurs qu’aux USA et ont créé du chômage au Michigan et en Ohio en déménageant leurs installations au Mexique ou ailleurs. La Nature humaine étant ce qu’elle est, les amis de M Trump mettent l’argent d’impôts réduits dans leurs poches, pas dans leurs entreprises. Et, c’est passé très vite, mais à un certain moment, Hillary Clinton a prétendu que M Trump ne rendait pas publique sa déclaration d’impôts pare que, probablement, il trouvait le moyen, malgré sa fortune, de ne pas en payer. Sa réponse: çà, c’est d’être intelligent!

Donald Trump a eu l’air fou mais il garde quand même sa base de rednecks peu instruits et quant à Hillary Clinton, elle a eu une performance honnête mais pas encore suffisante pour convaincre les indécis.

Le prochain débat aura lieu devant un public qui va poser ses questions le 9 octobre. Hillary Clinton devait s’en sortir beaucoup mieux que Donald Trump. Ces gens-là, ils ne seront pas de sa réalité…