Six espèces visées

La MRC du Granit a dressé le bilan des actions posées dans le cadre de son projet Campagne régionale de sensibilisation aux plantes exotiques envahissantes (PEE) rendu possible grâce à d’une aide financière provenant du Programme pour la lutte contre les plantes exotiques envahissantes de la Fondation de la Faune du Québec et de la Fondation Hydro-Québec.

Projet échelonné sur deux ans, la MRC du Granit a débuté la mise en oeuvre de son plan d’action qui consistait à préparer une trousse de sensibilisation, réaliser des formations et des conférences et accompagner des propriétaires et municipalités aux prises avec des PEE. Six espèces sont visées par le projet soit le myriophylle à épis, la berce du Caucase, la renouée du Japon, le roseau commun et les nerpruns bourdaine et cathartique.

Au cours de cette première année, différents outils de sensibilisation ont été conçus et seront finalisés en début d’année 2020. Le projet prévoit l’installation sur certains lacs ciblés de bouées affichant les règles de navigation appropriées. L’installation de ces bouées devrait se faire au printemps 2020. Enfin, six capsules d’information ont été produites et sont rendues disponibles sur la chaine YouTube de la MRC du Granit.

« Au terme de cette première année, nous sommes fiers d’affirmer que la plupart des objectifs fixés pour le projet ont déjà été atteints et même dépassés. La saison 2020 s’annonce prometteuse pour poursuivre le travail et consolider les bases qui ont été bien installées en 2019, » a déclaré Mme Sonia Cloutier, directrice générale de la MRC du Granit.

À ce jour, six formations ou conférences ont été données sur le territoire, ayant permis de former environ 423 personnes, désormais aptes à reconnaitre spécifiquement le myriophylle à épis. D’autres activités semblables sont prévues en 2020 pour les autres espèces visées par le projet.

Avec l’embauche pour la période estivale d’une agente en sensibilisation et en accompagnement, plusieurs interventions ont été rendues possibles, notamment la sensibilisation des utilisateurs des accès publics des lacs de la région et l’accompagnement de 16 propriétaires et de six municipalités pour lutter contre les PEE. ( Source: Véronique Lachance )