Pour le CP, l’argent passe avant tout…

La compagnie a annoncé la mise à pied de 500 travailleurs affectés à l’inspection et la réparation des voies ferrées. C’est scandaleux!

Cette nouvelle est la preuve par cent que les désirs d’une population inquiète devant le transport de pétrole par train, le CP s’en fout royalement. Généralement, ces grandes corporations pensent dividendes avant de penser sécurité. On a pas déjà vu ça avec une certain M Burkhart? C’est clair que le transport du pétrole du site de Bakken n’est plus la poule aux oeufs d’or qu’il était. Toutes les grandes compagnies qui exploitaient du pétrole de schiste sont sous la protection de la loi américaine sur les faillites. De plus, en Oklahoma, on est en train de démontrer que le fractionnement, la technique utilisée pour récolter ce pétrole, provoque une recrudescence des tremblements de terre au-dessus de 3 à l’échelle de Richter. Il se pourrait que certains états américains interdisent ce type d’exploitation.

Alors, devant la perte de profits, le réflexe de ces gras durs sera de réduire les dépenses par des mises à pied pour garder leurs salaires de fous et surtout, donner de bons dividendes aux actionnaires. SI vous n’étiez pas encore convaincu que leur lobby est plus pressé de faire passer des règlements qui leur font faire de l’argent que d’avoir un minimum de conscience sociale, vous devriez maintenant l’être. Et parlant de dividendes, les banques ne sont guère mieux.

Et pour terminer avec un argument intéressant, un analyste politique s’est prononcé sur la promesse de Donald Trump de rapatrier le secteur manufacturier aux États-Unis. Selon lui, c’est de la poudre aux yeux de croire que de grandes corporations vont aller payer plus cher leur production qui se trouve en Chine, au Vietnam ou au Pakistan. Il ajoutait qu’il faut plutôt que L’Amérique du Nord se tourne vers les technologies. Il terminait en disant que pour qu’une économie fonctionne, il faut mettre les gens au travail. Mais voilà, les grandes corporations sont plus préoccupées de leurs profits que tout autre chose. Résultat… il se crée moins d’emplois, moins de richesse pour la population et les actionnaires font de l’argent avec de l’argent, ce qui est tout à fait improductif.