Pas de hausse de taxes pour Lac-Mégantic

Contrairement à plusieurs municipalités québécoises, pour une deuxième année consécutive, les citoyens méganticois verront leur compte de taxes demeurer stable. Grâce à des efforts budgétaires importants, tous les taux de taxation et de tarification demeurent les mêmes. Les élus municipaux ont adopté ce soir le budget 2017 et un programme triennal d’immobilisations. Le budget de la Ville de Lac-Mégantic est équilibré et il s’élève à 16 882 900 $. Il connaît une diminution de 0, 3 % comparativement à 2016.

«Nous présentons ce soir un budget dénotant des efforts réalisés tout au long de l’année par une équipe professionnelle et dédiée. Nous avons réussi, pour une deuxième année consécutive à geler les taux de taxation résidentiels et la tarification et ainsi maintenir les taxes égales à l’an passé. Le citoyen ne subira donc aucune hausse de taxe malgré un contexte budgétaire particulièrement difficile, » explique le maire de Lac-Mégantic, Jean-Guy Cloutier. Rappelons qu’en 2016, le taux de taxation avait été abaissé afin de maintenir les comptes de taxes en regard du nouveau rôle d’évaluation. Les revenus provenant des taxes avaient diminué de 1,4 % par rapport à l’année précédente.

Après un an aux commandes de la ville, les élus ont réitéré leurs priorités pour 2017. Ils en ont identifié quatre: l’obtention de la voie de contournement ferroviaire, la reconstruction du centre-ville, la mise en valeur du parc industriel et l’optimisation. «Nous nous devons, comme plusieurs villes au Québec, d’optimiser nos ressources et nos processus afin de maintenir les services aux citoyens tout en diminuant les coûts d’opération, » ajoutait le maire.

La directrice générale de la Ville, Mme Marie-Claude Arguin, explique que l’exercice était complexe encore cette année et elle est fière du travail accompli par l’équipe. «Nous subissons toujours les contrecoups de la tragédie ferroviaire du 6 juillet 2013. Nous avons dû faire face à une diminution de revenus et une augmentation des dépenses incompressibles. De plus, comme les autres municipalités québécoises, plusieurs nouvelles responsabilités qui comportent elles aussi des coûts additionnels nous ont été dévolues. »

«Comme nous l’avons souligné, nous présentons aux Méganticois pour une deuxième année consécutive un gel de taxes. Pour une troisième année consécutive, nous présentons des résultats qui démontrent une diminution de l’endettement. La politique de remboursement de la dette amène des résultats positifs. Pour nous, ce qui compte le plus est le maintien des services offerts aux citoyens tout en faisant autrement,» souligne monsieur Pierre Latulippe, conseiller municipal responsable des finances. « Les citoyens constateront, par exemple, au cours de l’année 2017 des changements tant pour le déneigement et les moyens de communiquer. Nous prévoyions aussi adopter un règlement pour diminuer le salaire des élus. Ces changements sont nécessaires pour respecter la capacité de payer des citoyens.»

Le conseil municipal de la Ville de Lac-Mégantic annonce également en adoptant le programme d’immobilisations triennal qu’il y aura construction au cours de l’année d’une nouvelle caserne incendie. Autres projets majeurs prévus en 2017, la réfection des infrastructures de la rue Papineau et des investissements à la station touristique de la Baie-des-Sables. Une saine planification permet ainsi de maximiser les apports financiers du gouvernement et de subventions pour payer ces investissements.

En terminant, plusieurs défis attendent l’administration municipale dans les prochaines années. La volonté du conseil municipal est d’offrir des services de qualité aux citoyens. «Nous poursuivrons nos efforts d’optimisation, et ce, dans plusieurs secteurs des services offerts aux citoyens. Nous avons toujours en tête la capacité de payer de nos contribuables, a conclu M Jean-Guy Cloutier.

Les faits saillants du budget 2017 de la Ville de Lac-Mégantic:

– efforts d’optimisation remarqués par le gel de tous les taux de taxation et de tarification;

– maintien des services aux citoyens;

– construction d’une nouvelle caserne incendie;

– réfection des infrastructures de la rue Papineau;

– investissements majeurs pour le développement du camping Baie-des-Sables. ( Source: Karine Dubé )

Plus en détails, le taux de taxation au résidentiel sera de 1,2750$/100$, le taux des 6 logements et plus de 1,3544$/100$, pour les terrains vagues desservis de 2,55$/100$, pour le non-résidentiel (commercial) de 2,6627$/100$ et le taux industriel est inchangé à 2,8327$/100$.

Le programme triennal d’immobilisation révèle, en détail, en 2017, un investissement de 3 090 000$ pour une nouvelle caserne incendie, un projet qui fait l’objet de discussion depuis un bon bout de temps. La rue Horizon sera prolongée pour un coût de 350 000$ et on construira un ponceau sur la desserte du parc industriel au coût de 150 000$. D’importants travaux d’infrastructures souterraines seront réalisés sur la rue Papineau, de Villeneuve à Cousineau pour 1,5M$ et des travaux similaires seront effectués dans Fatima sur la rue St-Édouard pour un investissement de 270 000$. Au Complexe Baie-des-Sables, il y aura un montant de 431 482$ pour les transformations de boucles existantes et 40 000$ seront affectés à l’achat de tentes prêtes à camper. On s’attend donc, en 2017, à un total d’investissements de 5 831 482$. En 2018, on prévoit investir 450 000$ dans l’achat d’un camion-citerne autopompe, on remplacera un véhicule au coût de 30 000$ et les infrastructures souterraines de la rue Salaberry, du viaduc à la rue LaFontaine et sur la rue Cliche de Salaberry à Notre-Dame profiteront de déboursés de 1,37M$. À la Baie-des-Sables, toujours en 2018, on construira de nouveaux chalets pour un montant de 480 000$, on ajoutera une piscine creusée pour 75 000$, on investira 75 600$ à la descente de bateaux et aux quais et le parc à neige du centre de ski requerra un investissement de 50 000$.

Deux projets ont été mis à l’agenda de 2019, l’achat d’une autopompe pour 450 000$ et de nouveaux chalets  dans le secteur de la base plein-air pour 400 000$.

Finalement, au niveau de divers équipements, on prévoit des revenus de 145 700$ pour 2017 à la marina, ce qui pourrait dégager un surplus de 30 900$, le Complexe Baie-des-Sables produirait des revenus de 1 285 800$ mais terminerait l’année avec un déficit de 116 200$. Les revenus de l’OTJ se chiffreraient à 66 100$ avec un déficit de 251 800$ alors, en terminant, que pour le Centre Sportif Mégantic, on anticipe des revenus de 1 299 000$ avec un déficit possible de 1 081 300$.