On recule la date butoir…

Vous avez lu qu’on allongeait le délai jusqu’en novembre 2018 pour les proprios sinistrés du centre-ville.

C’est une bonne nouvelle. Vu la lenteur exaspérante des travaux de décontamination, on ne peut pas demander à un propriétaire de reconstruire avant la date initialement prévue de mars 2017. C’est une bonne chose que la Ville ait demandé ce report qui a été accordé et on ira probablement pas plus loin. Il me vient à l’esprit un groupe qui aurait été obligé de commencer la construction la semaine prochaine pour la terminer le printemps prochain. Mettons que c’est assez impossible à réaliser d’où ce report.

Aux dernières nouvelles, 14 dossiers de propriétaires sinistrés sont maintenant fermés. Cette prolongation du délai permettra à 15 des propriétaires restants de voir venir et décider de ce qu’ils vont faire. Par exemple, si mon immeuble était évalué à un million et assuré pour deux, c’est le million de différence de l’assurance qui m’était remis dans le cadre de ce programme. Nous allons admettre que j’ai investi 400 000$, il m’en reste encore 600 000$ à investir dans les limites de la ville de Lac-Mégantic. C’est assez succinct comme résumé mais cela dépeint relativement bien la réalité.

On pourra donc, éventuellement, voir se bâtir de nouveaux édifices à partir du printemps ou de l’été prochain. Mettons que ça va faire du bien de voir autre chose qu’un désert. Quant aux projets possibles, pas capable de rien savoir de ce cher très opaque Bureau de la reconstruction. J’aurai l’occasion d’y revenir. Un point assez intéressant a été soulevé récemment dans une discussion à bâtons rompus.