« On méritait un meilleur sort » David Morin

Le vendredi 25 novembre, le Turmel Desjardins recevait le Condor de St-Cyrille au Centre Sportif Mégantic. Le Turmel s’est bien battu mais s’est incliné 5-4. Malgré un changement dans la LHSAM de 3 à 4 officiels sur la glace, quelques aberrations se sont produites tout au long du match.

Le Turmel a encore une fois débuté la partie très lentement. « On était chancelant dans le réchauffement et ça nous a pris 12 minutes avant de se réveiller. » a affirmé l’entraîneur-chef David Morin. En première période, après 13 minutes de jeu, le Condor menait 3-0. Alors qu’il restait 8 secondes à cette première période, Louis-Charles Hallé a ouvert la marque pour le Turmel. Ceci a sûrement encouragé les joueurs du Turmel puisqu’en deuxième période, l’équipe méganticoise n’était plus la même. Philippe Bolduc ainsi que Jérôme Anctil ont marqué pour le Turmel tandis que le Condor a compté un quatrième point avec 23 secondes à faire au deuxième tiers. Au début du troisième vingt, le Condor a marqué son cinquième but de la rencontre tandis que Keven Carrier a compté le quatrième but du Turmel avec dix minutes à faire au match. Marque finale: 5-4 en faveur du Condor.
Un but de Joey Beaudoin en troisième période a été refusé. Ce point aurait fait une énorme différence en égalisant la marque. Malgré le fait que les joueurs, les spectateurs et la photographe ont vu la rondelle pénétrer dans le but, les 4 arbitres n’ont absolument rien vu. « On méritait un meilleur sort. » selon David Morin.
Bien que le Turmel se soit incliné, l’entraîneur-chef a trouvé que ses joueurs dégageaient une belle énergie. « Des joueurs comme Carrier, Bédard et Simoneau qui jouent ensemble depuis quelques années, ont donné un bon élan à l’équipe. » Le Turmel a fait l’acquisition du gardien Steven Veilleux cette semaine. Il a effectué 38 arrêts sur 43 lancers, tandis que le gardien adverse, Alexandre Rajotte, a arrêté 29 tirs sur 33.
La première étoile du match a été décernée à Louis-Charles Hallé qui a marqué un but et obtenu une passe. « Mes compagnons de trio ont travaillé fort et ont pris les bonnes décisions au cours du match. Tout ça m’a permis de bien jouer. » a-t-il révélé. Charles-Alexandre Drolet du Condor a reçu la deuxième étoile tandis que son coéquipier, Maxime Sénéchal, a mérité la troisième étoile.

Les entraîneurs Morin, Robidas et Lachance étaient bien fiers des joueurs. « Depuis deux matchs, on voit des sourires et des rires dans la chambre. C’est certain qu’ils sont de bons compétiteurs et ils n’aiment pas perdre, mais on travaille ensemble et on va y arriver. » d’ajouter David Morin. « On sait que si nous jouons 60 minutes, on peut battre n’importe qui. Il faut seulement arrêter de le dire et le faire! » a exprimé Louis-Charles Hallé.
En plus d’avoir eu un but refusé, ce qui aurait changé l’allure du match, d’autres situations ont eu lieu pendant la partie et qui nécessite d’en parler. D’abord, alors qu’il y avait une altercation entre les joueurs, le gardien du Condor, Rajotte, a décidé de quitter son enceinte en se dirigeant vers le milieu de la glace et en regardant bien le gardien adverse. Il a laissé tomber son bâton en signe de provocation envers le gardien du Turmel tout en lui demandant de venir se battre et il a dépassé la ligne rouge. Il me semble que ça valait un deux minutes de punition… n’est-ce pas? Voici une règle que j’ai trouvée sur le site de la Ligue d’Hockey Junior Majeur du Québec. Il s’agit de l’article 32: « L’arbitre imposera une punition mineure au gardien de but qui quitte les abords immédiats de son enceinte au cours d’une échauffourée. De plus, cet incident fera l’objet d’un rapport au Commissaire qui pourra imposer toute autre sanction jugée nécessaire.» Une fois de plus, un des arbitres en chef a tout vu, mais n’a rien fait! C’est illogique quant qu’à moi. Quel était son argument pour ne pas sévir? Y-a-t-il un règlement qui dit autrement pour la LHSAM?
De plus, il y a le coup par derrière qu’un joueur du Turmel a reçu après que le match soit terminé. Le joueur revenait tranquillement vers le banc des siens quand un joueur du Condor lui a asséné un coup de bâton dans le haut du dos. Dans le jargon du hockey senior au Québec, on appelle ça « un coup de jaune ». Un coup tellement inutile de la part du Condor qui venait de gagner la partie. Je comprends que la partie était terminée, donc de donner une punition n’aurait aucun impact, mais c’est quand même un geste dangereux. Pourrait-il y avoir une suspension pour ce joueur? Je suis peut-être mieux de ne pas trop y croire!
En terminant, je suis indignée par rapport au manque d’esprit sportif de l’équipe de St-Cyrille. Une fois le match terminé, les joueurs du Condor pouvaient se féliciter entre eux, bien sûr, je n’ai rien contre ça. Par contre, lorsque des joueurs du Condor se mettent à saluer la foule de l’équipe adverse de façon arrogante et disons–le, irrespectueuse, les arbitres et les entraîneurs auraient dû intervenir tout de suite et faire sortir toute l’équipe de la patinoire. J’ai trouvé que cette équipe était insolente et manquait de classe. Je n’ai pas mes « cartes » d’arbitre et je n’ai aucune intention de les obtenir, mais je considère que j’ai le droit de chialer lorsque je vois des injustices comme celles dont nous avons tous été témoins ce vendredi à Lac-Mégantic.
J’espère sincèrement que la justice sera faite de façon équitable dans les prochaines parties. Le weekend prochain, le Turmel jouera ses deux matchs à l’extérieur. Le vendredi 2 décembre à 20h30, il sera à St-Léonard d’Aston pour affronter le Big Foot au Centre R. Lebeau. Le lendemain, 3 décembre, l’équipe méganticoise croisera le fer avec les Maroons à Waterloo dès 19h30. ( Source: Anne-Julie Hallée ) ( Sur la photo… à vous de juger! )