Nouvelle entente

Les SADC et CAE de l’Estrie sont très heureux de l’annonce faite par l’honorable Marie-Claude Bibeau, députée de Compton-Stanstead et ministre du Développement international et de la Francophonie, de la conclusion d’une nouvelle entente de trois ans entre Développement économique Canada pour les régions du Québec (DEC) et les SADC (Sociétés d’aide au développement des collectivités) et les CAE (Centres d’aide aux entreprises) de l’Estrie.

Ce sont plus de 86M$ qui seront ainsi injectés dans la province et dont 6M$ bénéficieront aux 6 corporations estriennes membres du Réseau des SADC et CAE. Selon M Richard Tanguay, président de la SADC du Haut-Saint-François: « C’est une excellente nouvelle, qui permet à nos organisations de poursuivre leur travail de terrain auprès des entrepreneurs et des municipalités. Depuis 37 ans, notre rôle évolue et nos expertises se consolident afin de répondre de façon pertinente et efficace aux enjeux socio-économiques auxquels nous devons faire face. Nous croyons que les excellents résultats du travail des 26 professionnels et des 60 bénévoles des SADC et CAE en Estrie, qui œuvrent au développement économique de leur milieu, ont été reconnus et qu’ils ont grandement influencé le gouvernement du Canada dans ses prises de décision. »

« Il est important que des organismes comme les SADC et les CAE soient implantées dans nos communautés. Leur contact direct avec les acteurs socio-économiques de nos régions leur permettent de bien comprendre les enjeux locaux et d’agir efficacement sur le terrain » a déclaré Mme Bibeau.

Cette annonce confirme aussi les contributions de DEC pour les Initiatives spéciales qui permettent aux SADC de supporter des projets de développement local et de stages d’emploi pour des jeunes. Les SADC et les CAE prioriseront aussi les interventions auprès des entrepreneurs dans les domaines de l’innovation, du transfert d’entreprise, du développement durable et des technologies de l’information pour lesquels ils ont développé de solides expertises au cours des ans.

De plus, l’âge limite pour participer à l’initiative Stratégie jeunesse est porté de 35 à 39 ans inclusivement. Cette initiative permet aux jeunes entrepreneurs, ou ceux qui veulent le devenir, l’accès à un financement et à un accompagnement adaptés à leurs besoins.

Enfin, ces ententes seront donc l’occasion de maintenir et de consolider ce partenariat fructueux avec le gouvernement du Canada, et ce, au bénéfice des citoyens des régions du Québec.

  • En moyenne, 1 000 entrepreneurs reçoivent les services d’une SADC ou d’un CAE chaque année, totalisant des investissements moyens de 60 K$ par entreprise.
  • Selon une récente étude de Statistique Canada, les entreprises soutenues par les SADC et CAE ont un taux de survie significativement supérieur (76% après cinq ans d’existence, comparativement à 50% pour le groupe témoin).

Sur la photo: Jeannot Hallé, président de la SADC Région de Mégantic, l’Honorable Marie-Claude Bibeau députée de Compton-Stanstead et Ministre du développement international et de la francophonie et Ginette Isabel, directrice de la SADC Région de Mégantic. ( Source : Isabelle Couture )