Nouvel outil du CIME

Les intervenant(e)s en aide à la recherche d’emploi de l’Estrie auront désormais accès à une plateforme de collaboration et de formation continue. En effet, le Centre d’intégration au marché de l’emploi (CIME) a lancé un outil numérique accessible et convivial, afin de permettre au personnel intervenant de s’adapter aux besoins en constante évolution des personnes éloignées du marché du­ travail. Conséquemment, il s’agit aussi d’une bonne nouvelle pour les employeurs en rareté de main-d’œuvre de la région.

En octobre 2017, l’annonce du nouveau modèle de développement de l’employabilité en Estrie incluait des solutions concrètes pour répondre à l’enjeu de l’intégration et du maintien en emploi des personnes éloignées du marché du travail.

« Services Québec de l’Estrie est fier de collaborer aux travaux menant à l’actualisation du recours aux ressources externes et ainsi, à la mise à la disposition pour les intervenantes et intervenants en employabilité d’outils leur permettant d’optimiser leur travail d’accompagnement des différentes clientèles », a déclaré Mme Nathalie Gauthier, directrice du marché du travail et des services spécialisés à la Direction régionale de Services Québec de l’Estrie.

Parmi les solutions proposées, on peut compter:

  • la présence de centres de prestation de services (Orientation Travail, Club de Placement régional et Intro-Travail) et d’organismes offrant des services complémentaires en employabilité (Récupex, Au Pont de Bois Ébénisterie et Centre d’intégration au marché de l’emploi – CIME) ;
  • la mise en oeuvre d’un service de placement « assisté », pris en charge par Pro-Gestion Estrie (PGE) sous l’appellation « UMA », lancé à l’automne 2017;
  • le développement continu des compétences du personnel des organismes.

Cette dernière solution a été assumée par le CIME, par l’entremise de la création, en 2017, d’un volet Recherche et développement en insertion socioprofessionnelle. Depuis, l’équipe s’affaire à analyser et schématiser les caractéristiques des clientèles ainsi que les méthodes d’intervention à l’aide de rencontres avec des intervenant(e)s, dans le but de partager ces meilleures pratiques avec les organismes partenaires.

Concrètement, ces travaux mènent à la mise en place de la nouvelle plateforme intranet Synapse. Cette plateforme permet principalement le partage des connaissances via la formation continue, la mise en commun d’outils et de pratiques d’employabilité, ainsi que la connexion entre les membres du réseau des organismes en employabilité de l’Estrie. « Cette collaboration est vraiment marquée par l’enthousiasme, l’ouverture et la collaboration des intervenant(e)s, des directions et de notre équipe de recherche et développement, a expliqué Mme Geneviève Collette, directrice générale du CIME. Il s’agit clairement d’une initiative porteuse et avant-gardiste, non seulement parce qu’elle facilitera le quotidien des intervenantes et intervenants tout en continuant de perfectionner leurs connaissances, mais parce qu’elle vise à adapter les services spécifiques offerts à notre clientèle en constante évolution. »

Le lancement de cette plateforme s’est déroulé le 19 septembre dernier, en présence de tout le personnel, des directions des organismes en employabilité de l’Estrie et des représentants de Services Québec. Ce sont quelques intervenant(e)s ambassadeurs et ambassadrices qui ont pris la parole devant leurs collègues afin de leur faire part de ce nouvel outil. En effet, même si ce sont les chercheurs et chercheuses d’emploi qui profiteront ultimement de cette plateforme, c’est le personnel intervenant qui est aux premières loges de son utilisation: « Synapse deviendra une référence et un moyen de favoriser notre intelligence collective, témoignait M François Isabelle, intervenant chez Orientation Travail. Tous les organismes ont leurs spécialisations, il est essentiel que nous nous arrimions pour continuer d’offrir à la clientèle des services complémentaires et de haute qualité. Synapse est un outil tangible pour le faire, tout en nous facilitant la tâche au quotidien. » Les clientèles ciblées, soit la clientèle femme, immigrante, aux prises avec des problématiques de santé physique ou mentale, 45 ans et plus, 35 ans et moins, judiciarisée et anglophone, recevront ainsi des services plus adaptés à leur réalité avec des pratiques d’intervention à jour et efficaces.

Pour soutenir ses travaux d’analyse des méthodes d’intervention, l’équipe de recherche et développement du CIME a mis sur pied un logiciel visant à traiter et à organiser l’information en amont de la migration du contenu sur la plateforme. Mme Collette précise que l’utilisation de la plateforme intranet et des outils numériques développés est exclusivement dédiée au personnel des organismes en employabilité du nouveau modèle estrien… pour l’instant. « Nous avons une vision à long terme pour déployer les solutions technologiques que nous avons créées », confie-t-elle. Le CIME a également mis en ligne son tout nouveau site web, adapté aux appareils mobiles au www.cime-emploi.com

Le Centre d’intégration au marché de l’emploi (CIME), organisme communautaire à but non lucratif, a pour mission l’amélioration de la situation économique des femmes par leur insertion socioprofessionnelle dans toutes les sphères du marché du travail. Il assure le maintien de l’expertise, la formation, la recherche, le développement et l’innovation en matière d’insertion socioprofessionnelle, notamment pour les clientèles d’Emploi-Québec, en partenariat avec les organismes d’employabilité et autres organismes privés, publics ou parapublics. Le CIME est reconnu par le milieu pour son expertise à répondre aux enjeux particuliers de la main-d’œuvre féminine en Estrie. ( Source: Geneviève Colette )