Mais où est ce plan?

Accélérer le processus d’étude de la voie de contournement, tout le monde le veut.

Vous rappelez-vous qu’en décembre dernier, il avait été question, chez nous amis politiciens, d’un plan qui avait été monté pour accélérer le processus d’étude de faisabilité de la voie de contournement. Quand la chose a été connue du public, on s’est empressé de dire qu’on ne pouvait pas le rendre public maintenant, faudrait attendre à janvier 2017.

Bon, le mois achève et on a toujours pas de plan d’accélération. Alors, il y a un plan ou il n’y en a pas. Première hypothèse, il n’y a pas de plan. On voulait simplement gagner encore du temps en faisant croire qu’on s’occupait en priorité de ce dossier. « Attendez, un plan s’en vient! » qu’ils disent. Bien, on attend toujours et ce n’est rien pour nous rassurer sur le sérieux des déclarations de ceux qui parlaient de ce plan.

Deuxième hypothèse, il y a un plan. Alors, pourquoi le garder secret? Il manquerait des pièces au puzzle? On a peur de la réaction de la population? On craint de dévoiler des choses qu’on veut garder secrètes?

Annoncer qu’on a un plan et dire que dans que dans le mois suivant, il sera rendu public, constituait une bonne nouvelle. On arrive à la fin janvier et… rien. Messieurs et mesdames, vous n’aidez en rien une population fragile en faisant des promesses que vous ne tenez pas. S’il y a un plan, je vous mets au défi de le rendre publique la semaine prochaine, sinon, personnellement, je vais croire sincèrement qu’il n’y avait pas de plan. Et, s’il y a un plan et que vous ne voulez pas le rendre public, dites-nous pourquoi!