Louis XIV le disait…

Diviser pour régner sur la plus grande démocratie de la planète.

Trump le fait très bien. Il réussit, avec ses frasques, à polariser la population en deux camps bien distincts. Puisqu’on ne sait jamais sur quel pied danser avec lui, toutes les hypothèses et les conjonctures le concernant sont bonnes à publier, aussi farfelues soient-elles.

On a l’impression qu’il s’est mis dans la tête qu’il allait chercher le Prix Nobel de la paix. Il envoie promener ses alliés et se concentre sur Putin et Kim Jong Un. Ce sont les deux pires dictateurs de la planète mais selon lui, avec ses talents de négociateurs, il arrivera à ses fins, enlever l’arme nucléaire à l’un et libérer l’Ukraine et la Crimée de l’autre. Autant essayer de faire entrer un éléphant dans un magasin de porcelaine sans rien casser. Il va se faire rouler dans la farine comme pas uns.

Les USA sont la plus grande démocratie de la planète. Son poids sur l’échiquier mondial est important. Avec ses politiques plus niaiseuses les unes que les autres, il est en train de faire tomber l’empire américain. L’histoire est faite d’empires qui ont dirigé puis sont disparus ou perdu de leur lustre. Pensez aux empires romain, ottoman ou britannique. Trump est en train d’écrire le déclin de l’empire américain.

Et pour ceux qui le trouvent brillant, n’oubliez pas qu’il préfère se tenir avec des dictateurs sanguinaires plutôt qu’avec ses alliés. Il a peut-être repris un peu de lustre avec son édit exigeant qu’on ne sépare pas les familles, ( d’ailleurs, en privé, il était en fusil d’avoir été obligé de le signer ) mais ses tarifs sur l’aluminium et l’acier vont le faire tomber en novembre.

Un exemple? Une compagnie de l’Iowa produit des clous. C’est une entreprise qui, aujourd’hui, embauche 500 personnes. Lundi qui vient, 10% de cette force de travail sera mise à pied et les propriétaires songent sérieusement à transporter leur production ailleurs puisque leurs coûts ont augmenté et que la facture refilée aux clients en a mis plusieurs sur la touche, d’où une baisse significative du chiffres d’affaires. Pourquoi? Les clous sont faits d’acier. Il y a des droits tarifaires de 25% sur l’acier qui vient du Canada et puisqu’il faut revendre le produit fini plus cher, les clients vont voir chez d’autres fournisseurs.

Diviser pour régner, mais à quel prix pour les sociétés canadiennes et américaines?