Les pompiers pyromanes du gouvernement, selon Amir Khadir.

Il a bien raison, Carlos Leitao nous prend pour des valises.

La mise à jour économique, devancée de beaucoup, nous apprend que ce gouvernement a fait des surplus de 4,2 milliards et en réinfectera 2,2, entre autres, dans la santé et l’éducation. Avez-vous une poignée dans le dos?

Deux choses me sautent aux yeux. Premièrement, devancer cette mise à jour économique, comme par hasard, se fait juste avant des élections partielles. Ce gouvernement veut donc nous faire croire qu’il est d’une générosité sans bornes. On appelle ça du saupoudrage de bonbons avant une élection. Un gouvernement qui a sauvagement coupé partout, tout à coup, avant des élections, va remettre de l’argent dans le système. Faites-moi rire, je ne suis pas né de la dernière pluie.

En plus, avec toutes les coupures sauvages qu’ils ont faites depuis quelques années, remettre 2,2 milliards dans le système, c’est moins que ce qu’ils ont coupé. On a pas encore d’idée précise de quelle façon cet argent sera réparti. Le saura-t-on après les élections? Cataplasme sur une jambe de bois, voilà ce qu’est cette mise à jour économique.

Au final, c’est encore le Bon Peuple qui paie, les riches qui profitent des largesses de possibles baisses d’impôts et à travers tout cela, il se trouvent que les municipalités du Québec se disent heureuses de cette mise à jour économique. L’ont-ils lue jusqu’au bout?