Les négatifs d’un bord, les positifs de l’autre…

Les suites du 6 juillet dernier!

J’en ai ma claque de lire des gens s’invectiver, se lancer de insultes personnelles ou faire des commentaires non-fondés quand on parle du 6 juillet 2013. Pourquoi ne pas plutôt parler de ce qui a conduit des personnes à prendre des décisions qui ont fait mal, même parfois très mal, à toute une population?

Dans un processus d’acceptation, quel qu’il soit, on prend acte des évènements et on poursuit son chemin en regardant « vers l’avenir », au moment où on nous explique les faits et où on comprend ce qui a mené à poser les gestes qui l’ont été.

Commençons par Réinventer la Ville. Je réitère que c’était un superbe écran de fumée. N’importe qui ayant participé à des ateliers de ce genre pouvait voir que les discussions étaient dirigées. Essayez de prouver le contraire! Et la principale recommandation, à savoir de préserver à tout prix ce qui pouvait l’être, n’a jamais été considérée et on a jamais expliqué pourquoi non plus.

Oui, cette démolition, parlons-en. Est-ce qu’à un moment où un autre, on a expliqué vraiment les éléments qui ont porté cette décision? Prise en groupe, naturellement, personne n’en est vraiment responsable. La raison évoquée à savoir qu’il fallait décontaminer tout le terrain n’a jamais tenu dans l’âme des citoyens. Et pis encore, avant de bâtir un édifice où se trouvait auparavant un garage, on apprend qu’il faut décontaminer le site avant de procéder à la construction. Pourtant, tout le monde était sous l’impression qu’avec la démolition totale, la décontamination avait aussi été complète. Une autre raison pourrait sous-tendre cette décision. L’entretien de bâtiments à l’abandon coûte très cher. Est-ce que la décontamination et la démolition coûtaient moins cher?

Finalement, c’est dur pour le moral de voir un désert où il ne se passe pas grand-chose. Il paraît que 70% des terrains sont réservés à des projets. Soit! Mais ces projets, on n’en entend pas trop parler, à part le Concerto. Où en sont-ils dans leurs plans? Hôtel, Vivacité, Colibri, Institut de sécurité… quand on en entend parler, ce ne sont que des bribes d’informations généralement assez floues.

Vous comprenez, maintenant, pourquoi vos attaques personnelles, j’en ai ma claque. Lâchez le « positif », le « négatif » et les « Faut regarder vers l’avenir » et demandez des comptes à ceux qui ont pris ces décisions. La meilleure façon de faire accepter à Monsieur et Madame Tout le Monde ce qui est arrivé, c’est qu’ils comprennent le pourquoi, sans cachette. Merci à l’avance de considérer cette demande sérieusement!