Les critiqueux de Facebook…

On risque de perdre des gens de grande qualité à cause de vous!

Je joue au golf avec un résident d’une municipalité de la MRC. On parle de mon dernier commentaire dans le Journal MRG où je parle de la possibilité de perdre la moitié des maires de la MRC en novembre prochain. C’est beaucoup!

Tout en étant parfaitement en accord avec ce que j’avais écrit, il me dit que, dans sa municipalité, on pourrait perdre le maire parce qu’il a énormément de difficulté avec les « critiqueux » Facebook. Vous savez, ces gens qui sont incapables de vous dire leur opinion dans le blanc des yeux mais qui se font un plaisir de vous descendre à la moindre occasion sur les réseaux sociaux.

Le problème ici, c’est que souvent, on trouvera dans ces opinons des propos blessants. Quand on siège sur un conseil municipal, dans toutes les décisions qu’on doit prendre, il en va du bien-être de la communauté. Le besoin de la collectivité fait contrepoids aux besoins de l’individu (traduction libre d’une réplique de M Spock). En d’autres mots, on pense collectivité au lieu d’individu.

Les critiqueux de Facebook ont généralement des propos qui ramènent tout à leur petite personne, parce qu’elle est très petite. Ces gens-là n’ont aucun sens collectif. Il faut que tout fonctionne comme ils le veulent mais, jamais ils ne feront un effort pour y arriver. Bien non, c’est beaucoup plus facile de s’asseoir devant son ordi et lancer tout le fiel dont on est capable sur un maire parce qu’une décision du conseil n’a pas fait notre affaire.

Voyez-vous maintenant, à quel point il est facile de critiquer et dans le processus, de blesser des gens de qualité qui ont à cœur leur communauté plutôt que leur nombril.

À bon entendeur, salut! Et message aux maires… si des gens n’ont pas le courage de venir vous voir en personne et apporter un argumentaire solide pour appuyer leurs dires, envoyez-les c… de ma part!