L’échéancier sera respecté

Avec le septième anniversaire de la tragédie de Lac-Mégantic, le gouvernement du Québec confirme que le projet de construction de la voie de contournement ferroviaire de Lac-Mégantic progresse de façon très satisfaisante, et que l’échéancier de réalisation, prévoyant le début des travaux en 2021, sera respecté, et ce, afin d’assurer la réalisation de ce projet d’une importance capitale pour les citoyens de Lac-Mégantic et de toute la région.

Le projet de voie de contournement a été élaboré au terme d’une démarche minutieuse et permettra le bien-être et la sécurité de la collectivité à long terme, tout en faisant en sorte que les entreprises locales puissent continuer de bénéficier d’un transport ferroviaire adéquat.

Le gouvernement a tenu deux audiences publiques par le Bureau d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE), aux printemps 2017 et 2019. La première avait pour but de consulter la population sur les options possibles pour le réaménagement de la voie ferrée. Cette première audience a notamment servi à compléter l’étude d’impact sur le tracé à privilégier. La seconde audience publique a permis aux citoyens de poser des questions sur le projet et ses répercussions pour ensuite se prononcer sur ce dernier. Le BAPE a déposé son rapport, et le MELCC finalise actuellement l’analyse du projet et de ses effets sur l’environnement.

Afin de veiller à la protection de l’environnement, le ministère des Transports et le ministère de l’Environnement et de la Lutte aux changements climatiques du Québec poursuivent les discussions avec Transports Canada en vue d’intégrer au projet les exigences environnementales requises, y compris celles proposées par le Bureau d’audiences publiques sur l’environnement.

Le gouvernement du Québec contribue financièrement à hauteur de 40% des coûts totaux du projet et le gouvernement du Canada à hauteur de 60%. La voie ferrée étant de compétence fédérale, le gouvernement du Canada assure la direction du projet.

Les gouvernements du Québec et du Canada continuent leur collaboration efficace dans ce dossier afin d’assurer l’intégration au projet des mesures environnementales énoncées par le BAPE et celles qui découleront de l’évaluation environnementale du projet.

Faits saillants:

  • Le 11 mai 2018, les gouvernements du Québec et du Canada ont conclu une entente de principe en vue de la construction d’une voie ferrée contournant le centre-ville de Lac-Mégantic. Ce projet était réclamé par les citoyens et les élus de la région de Lac-Mégantic depuis l’accident ferroviaire du 6 juillet 2013.
  • Le 28 août 2019, les gouvernements du Canada et du Québec ont annoncé le déplacement des activités ferroviaires de Nantes et de Frontenac vers la zone industrielle de la ville de Lac-Mégantic.
  • Le choix du tracé découle d’une analyse effectuée avec minutie dans le cadre de l’étude de faisabilité, de l’étude d’impact et des travaux du BAPE. Le choix du tracé a été effectué en maximisant l’aspect sécurité et en minimisant les répercussions ainsi que le nombre de propriétaires touchés. ( Source: Ministère des Transports )

( NDLR  Des citoyens de Nantes concernés par les expropriations ont demandé une rencontre avec le Ministre de l’Environnement du Québec en octobre 2019 et, suite à une rencontre avec le député François Jacques en décembre dernier, il n’y a toujours pas de rendez-vous pour discuter de ce projet de voie de contournement ferroviaire et de l’augmentation importante de l’emprise dans des secteurs humides à valeur élevée )