Le projet de gare de triage fait réagir…

Une idée pas si bête!

En politique, quand on a une patate chaude dans les mains, on essaie de s’en débarrasser élégamment dans le sens où on ne perd pas la face à cause d’une promesse. Donc, deux premiers ministres nous ont promis une voie de contournement et vous conviendrez avec moi que cette annonce a provoqué bien des pleurs et grincements de dents.

Il y a quelques semaines, le ministre fédéral des Transports annonçait qu’il serait disposé à étudier la possibilité d’installer une gare de triage dans le parc industriel. Cette semaine, des intervenants locaux et régionaux se sont dits plus qu’ouverts à l’idée précisant qu’une gare de triage dans le parc industriel de Lac-Mégantic à son point le plus bas améliorerait de beaucoup la sécurité.

Maintenant… la patate chaude. Je suis sincèrement convaincu que lorsque les résultats de tests pointus sur le tracé proposé ont été remis aux autorités, on a eu de très mauvaises surprises. En plus, ce tracé ne fait pas l’unanimité dans la population, loin de là et surtout auprès des personnes concernées. Ce tracé ne fait pas non plus l’objet d’une acceptabilité sociale et plus, et là elle est bonne, Hydro-Québec a décidé de ne pas suivre ce tracé pour sa ligne qui va aller vers le Maine.

Comme politiciens, comment se sortir de cette embrouille? Si on décide d’y aller avec une gare de triage dans le parc industriel, faudra modifier le tracé et les frais s’ajouteront aux 137 millions déjà prévus. Va falloir faire avaler çà aux contribuables qu’on dépense une fortune pour des installations qu’on va donner à une compagnie de chemin de fer.

Admettons que les conclusions du BAPE qui proposait un statu quo amélioré sourient aux autorités. On n’a plus besoin d’une voie de contournement. On met de l’argent pour améliorer les installations en place et on bâtit une gare de triage. Je suis à peu près certain que ce projet coûterait pas mal moins cher que la voie proposée et aurait une certaine acceptabilité sociale. Je vous signale que le comité citoyen pour la sécurité ferroviaire est d’accord avec cette idée.

On ne sortirait donc pas le train du centre-ville comme tel. À l’objection que le train bloquerait le trafic, je vous signalerai que quand le train bloquait le trafic, c’était justement pour faire du triage. Avec le CP, on a déjà vu la rue bloquée pendant une demi-heure. Le hic, ici, c’est que le train ne ferait que passer. Avec une voie mise à niveau, je ne vois pas de problème.

Imaginez la gare de triage dans le parc industriel. Elle présente plusieurs avantages pour les industries qui y sont implantées et pourrait devenir un argument de poids pour en attirer d’autres. Ils pourraient « bizouner » tout à leur aise sans déranger personne. Le bruit? C’est relativement isolé et, vous le savez, des gens ont été élevés dans le centre-ville avec la gare de triage derrière leur appartement. Personne n’en est mort.

Alors, cette idée de gare de triage dans le parc industriel me sourit. Il présente l’avantage, j’en suis sûr, de coûts moindres, on améliore de 200% la sécurité en éliminant le triage dans une pente et cela devient un argument pour attirer de nouvelles entreprises.

Mettez çà dans votre pipe et fumez!