La peur…

Mais qui a vraiment peur?

Depuis quelques semaines, sur les réseaux sociaux, circulent des propos et des tableaux qui tentent de nous faire croire que les gouvernements sont tous partis d’une grande conspiration internationale basée sur la peur et le contrôle des masses. J’ai été particulièrement frappé par un tableau qui donnait, en sept étapes, la méthode qu’on doit employer pour torturer une personne. Alors, ma question est la suivante: qui a peur de qui?

Moi, je n’ai pas peur du vaccin. Je n’ai pas peur des politiciens. Je n’ai pas peur de mourir de la COVID. Surtout, je commence à en avoir assez de toute l’improvisation dont fait preuve notre gouvernement. Cette peur, je la vois plutôt dans les propos des anti-vaccins. Ce sont eux qui ont peur, pas la majorité de la population. Ils ont peur du contrôle des gouvernements. Ils ont peur de se faire injecter une puce. Ils ont peur d’un vaccin qu’ils qualifient, à tort, d’expérimental. Ils ont peur que d’obscures forces arrivent à leur fin qui est de se débarrasser de 90% de la population mondiale. Ils ont peur de la 5G. Alors, en bout de ligne, dites-moi qui a peur ici.

Ce qui m’amène à cette improvisation du gouvernement qui ne fait rien pour améliorer notre situation. Ce matin, aux nouvelles, on affirmait que François Legault annoncera cet après-midi la fin du couvre-feu, on ne sait trop pour quand. Dans ma tête, je me dis que les fonctionnaires ont dû tenir des réunions au cours des dix derniers jours pour en parler. Puisque le Premier Ministre a le dernier mot, il aura très certainement sondé ses spécialistes du marketing politique pour voir si ce serait une bonne décision. Sachant qu’au départ, personne ne croyait vraiment que cette mesure serait efficace, sachant aussi qu’il est en année électorale, il est clair qu’il ne veut pas se mettre ses électeurs à dos. Donc, cet après-midi, il va annoncer la fin du couvre-feu mais ne vous attendez pas à ce qu’il élabore pendant 20 minutes sur les éléments qui l’ont amené à prendre cette décision.

Il faudrait que la CAQ arrête de prendre ses décisions en fonction de la prochaine élection. Il faudrait aussi que François Legault arrête d’agir en autocrate pour museler l’Opposition. Il prend toute la place et n’en laisse pas beaucoup aux autres partis. Le Québec est la seule province en urgence sanitaire, donnant tous les pouvoirs à la CAQ. Je vous rappelle que nous vivons dans une démocratie. Plusieurs observateurs se posent la question à savoir s’il y a plus de spécialistes en élection que de scientifiques qui orientent les décisions du PM. Le Québec fait classe à part et est toujours en retard de quelques semaines sur tout le monde.
Il serait sans doute temps de regarder ce que font nos voisins et s’en inspirer plutôt que d’improviser en pensant aux élections de l’automne prochain.