La désinformation a la couenne dure…

J’ai été soufflé par deux déclarations.

Je vais commencer par le Gouverneur du Texas qui a mis la faute des pannes généralisées d’électricité sur le « Plan vert » projeté aux États-Unis. Premièrement, mettre le blâme sur les énergies vertes au Texas tient de la nullité puisque un peu moins de 5% de l’électricité produite dans cet état est le produit d’éoliennes ou de panneaux solaires. Le reste, dans l’ordre, est produit à partir de gaz naturel, de pétrole et de charbon. En plus, le Plan vert n’a pas force de loi. La beauté de la chose, 40 minutes après avoir mis la faute sur l’énergie verte, le Gouverneur est revenu sur sa position et accusé la compagnie qui gère l’électricité de ces problèmes absolument gigantesques.

Ce qu’il faut savoir, c’est que le Texas n’est connecté à aucun autre état pour l’échange d’électricité lors d’évènements météorologiques aussi extrêmes. Il y a trois grilles aux USA, celle des états de l’Est, des états de l’Ouest et du Texas. En 1930, cet état avait décidé de faire cavalier seul, histoire de ne pas voir le fédéral mettre le nez dans ses affaires. Mais, comme à toutes choses, il y a une exception, El Paso, une ville au nord-ouest de l’état, avait pris des leçons d’un évènement similaire en 2011 et a doublé ses efforts en termes de fiabilité de la production d’électricité et s’est connectée à la grille de l’Ouest. Résultat: 900 foyers ont été sans électricité et seulement 50 pendant plus de 9 minutes. Comme quoi, les visions à court terme donnent de très mauvais résultats.

Je vais passer rapidement sur la deuxième déclaration, celle d’un gouverneur républicain du Texas qui a affirmé, en commission sénatoriale, n’avoir pas vu de gens de l’extrême-droite défoncer les portes du Sénat et du Congrès le 6 janvier, Selon lui, les gens qui ont vandalisé le Capitol étaient de faux supporters de Donald Trump ou de l’Intifada. Les supporters de Trump étaient plutôt des gens qui manifestaient dans le calme, des grands-parents, des enfants et de bons Américains. À lui seul, il fait les trois singes.