Jouer avec les statistiques.

Pour renforcer leur croyance dans le fait que la COVID est un complot international ou qu’elle n’existe tout simplement pas, des gens s’amusent à jouer avec des chiffres.

Tout le monde le sait, on peut bien faire dire ce qu’on veut aux chiffres et quand cela tombe dans la désinformation, c’est une autre paire de manches. Par les temps qui courent, circule un tableau qui démontrerait que la totalité des cas de décès de la COVID serait gonflée et que seulement un infirme pourcentage seraient effectivement décédés de l’attaque du virus. On met en cause les conditions pré-existantes.

Pour simplifier les choses, je vais me prendre en exemple. Je suis diabétique de type 2 depuis plus de 20 ans. J’ai été invité par mon médecin à suivre une formation de quatre jours sur cette maladie pour bien la comprendre parce qu’elle est très insidieuse. Aussi, il faut vous dire que la haute pression et le cholestérol viennent en prime. Suite à cette formation, où j’ai pu constater de visu les conséquences de cette maladie si on ne la traite pas, j’ai décidé de m’en occuper. Aujourd’hui, j’ai la même prescription qu’il y a 20 ans et je me porte très bien. Ma pression est bonne et du bon cholestérol, j’en ai à vendre.

Admettons maintenant que soudainement, la COVID m’attaque sérieusement. C’est certain que mon système sera affaibli. Le diabète s’attaque surtout aux reins et aux yeux et inutile de vous rappeler que les reins font partie de ce qu’on appelle les organes royaux avec le cerveau et le coeur. Donc, on m’admet à l’hôpital avec la COVID et un diabète incontrôlé. C’est sûr qu’à un certain moment, je vais souffrir d’insuffisance rénale, ce qui est fatal. Alors, vous allez me dire que je suis mort d’une insuffisance rénale. Faux! Avant la COVID, mon diabète était parfaitement sous contrôle et c’est le virus qui a affaibli mon système et provoqué l’insuffisance rénale qui est une conséquence d’un diabète incontrôlé. Alors, je suis mort de la COVID parce que si je n’avais pas attrapé le virus, je serais encore là.

Tout cela pour vous dire que c’est bien beau de ne pas croire les gouvernements, les scientifiques ou les statistiques, mais à un certain moment, il faut faire preuve d’un esprit critique et comprendre que si vous aviez une condition pré-existante, elle sera amplifiée par la COVID et c’est le virus qui vous emporte.

Pour ceux qui l’ignoreraient, les USA ont battu hier leur record de décès quotidiens avec plus de 4 000. C’est plus en une journée que depuis le début de la pandémie au Japon ou en Corée du Sud.