Je suis tombé sur une déclaration intéressante :

« Si les directives de la COVID étaient venues de la Santé publique sans intervention politique, peut-être auraient-elles été mieux suivies! »

Et vlan! Je ne rappelle pas où j’ai lu cette phrase mais je la trouve pleine de sens. Les conférences de presse de François Legault commencent à être sérieusement redondantes. Je commence, moi aussi, à en avoir assez de cette attitude de bon parent. Me semble que la très grande majorité d’entre nous sommes, non pas dociles comme des moutons, mais respectueux des consignes dans le but de préserver notre communauté le plus possible. Je crois sincèrement que nous avons compris que le masque et le lavage des mains sont des habitudes qui sont parties pour durer un bon bout de temps. J’ajouterai même que pour plusieurs, c’est devenu un geste automatique. Je serais curieux de savoir combien de fois, dans une journée, les gens des dépanneurs ou des épiceries doivent rappeler au client de se prendre une « petite shot » de savon.

Prenant pour acquis que nous avons de plus en plus ces réflexes sans y penser, la Santé publique nous regarderait et croirait qu’il serait temps de nous donner d’autres habitudes pour pouvoir retrouver une certaine normalité. Ce serait logique!

Alors, les conférences de presse avec le premier ministre en tête, mettons qu’on en a assez vues. On commence à regarder cela comme un trip de pouvoir. On pourrait, tout simplement, passer à autre chose comme des directives répétées de la Santé publique et un adoucissement. Oui, à Lac-Mégantic, nous sommes en zone rouge et payons pour les gens des grands centres. Granby est à un bout de l’Estrie et nous à l’autre. La Montérégie et Chaudière-Appalaches ont connu de gros problèmes et nous, qui ne sommes quand même pas si mal, nous sommes obligés d’avoir les mêmes restrictions qu’eux. Je ne vous dirai pas que ce n’est pas juste, il faut bien mettre des limites quelque part. Cependant, j’apprécierais énormément qu’on nous ramène en zone orange pour que nous puissions reprendre certaines activités.

Y aura-t-il du baseball ou du soccer cet été? Si nous demeurons prudents, peut-être que oui. Quoiqu’il en soit, le couvre-feu, comme vous, je pense sincèrement qu’il pourrait être levé ou raccourci.

Dernière note: des gens ont contesté les billets d’infraction pour le couvre-feu en tentant d’utiliser la procédure d’Habeas Corpus. Cela n’a pas fonctionné et la juge les a invités à utiliser la procédure prévue à la loi et ils en auront pour quelques semaines.