Les infirmières manifestent, elles sont au bout du rouleau.

Les seuls à croire que la réforme Barette fonctionne sont sur la colline parlementaire.

Depuis pratiquement les premiers instants de cette réforme de fou, les infirmières trouvent le temps long, même très long. Au cours des prochaines semaines, vous les verrez sortir pour exprimer leur raz-le-bol d’être tenues d’accepter du temps supplémentaire obligatoire et d’être toujours en nombre réduit pour prendre soin d’une clientèle de plus en plus lourde. Il existe des solutions mais parce qu’elles ne viennent pas du ministre, on ne les appliquera pas. On va plutôt continuer à maintenir cette réforme qui est en train de détruire ce système de santé qui nous est cher, plutôt que l’améliorer.

Et que dit notre intimidateur en chef, Gaétan Barrette? Selon lui, il n’y a pas de problème, on a des postes à combler, 1 200 selon lui. Les opportunités sont là. Ce n’est pas de sa faute si les gens n’appliquent pas sur ces postes. Vous avez là la preuve irréfutable que ce ministre est connecté… seulement sur lui-même. Si des gens quittent la profession ou n’appliquent pas sur des postes ouverts, a-t-il cherché à savoir pourquoi? Bien non, il se donne sa réponse et les autres, qu’ils aillent au diable. Mon cher ministre, on n’applique pas sur ces postes parce que vous avez instauré un régime de travail invivable.

La solution? Mettons que je me dépêcherais de mettre dehors ce ministre trop prétentieux et incompétent en matière de collectivité et je m’attacherais, avec les différents syndicats concernés, à trouver des solutions simples et viables. Et j’insisterai sur des solutions simples!!!!