Gros coup de pouce au Parc national de Frontenac

Le ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs, M Laurent Lessard, a annoncé des investissements totalisant 780 000$ dans le Parc national de Frontenac dont un montant de 280 000$ qui servira à la revitalisation du secteur St-Daniel. Un montant supplémentaire d’un demi-million de dollars sera investi par le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs en périphérie du Parc pour des travaux de réfection du Chemin des Roy, donnant accès au parc national.

L’enveloppe de 280 000$ servira à dynamiser le secteur St-Daniel, notamment par la réouverture de la plage et l’ajout d’activités et de services. Les montants annoncés sont en lien avec les investissements globaux de 60,5 millions de dollars dans les installations de la Sépaq annoncés en juin dernier par le ministre Lessard.

Pour la Région Chaudière-Appalaches, cela représente des retombées de 780 000$ en investissement, 8 emplois directs, indirects et induits, 672 000$ en PIB et 126 000$ en revenus fiscaux et parafiscaux.

Le ministre Lessard poursuivait: « Cet investissement est un appui important au développement de notre région. Nous confirmons du fait même le rôle de moteur économique régional du Parc national de Frontenac tout en améliorant la qualité des produits que nous offrons aux Québécoises et Québécois. Les projets annoncés permettront donc un plus important rayonnement pour le Parc de Frontenac et pour la région de Chaudière-Appalaches. »

Le ministre Lessard avait annoncé, en juin dernier, des investissements gouvernementaux totalisant 60,5M$ dans les établissements de la Sépaq. Les sommes annoncées vont non seulement créer des emplois en région, mais ils auront un impact positif sur la fréquentation des établissements de la Sépaq et, par conséquent, sur les retombées économies dans les communautés adjacentes. Cela représente donc quatre ans de travaux, 599 emploi directs et indirects créés, 9,6M$ de revenus fiscaux et parafiscaux, 52,3 M$ en PIB généré par ces travaux et 6,6 M$ en PIB annuel récurrent. ( Source: Élaine Ayotte )