ENFIN!

C’est certainement le mot qui convient à l’annonce de la réfection du Rang 10 dans les municipalités de Ste-Cécile et Lac-Drolet, une amélioration attendue depuis quelques décennies.

C’est dans le cadre du Programme d’aide à la voirie locale, une refonte de sept anciens programmes, qu’une somme de 3 132 734$ sera versée aux deux municipalités, tel que l’annonçait le député de Mégantic, M Ghislain Bolduc: « Ce projet consiste en la réfection du Rang 10 avec des portions qui seront refaites à neuf et pavées, d’autres améliorées et pavés et plusieurs ponceaux seront remplacés. En regroupant les sept anciens programmes en un, nous permettons aux municipalités d’avoir accès à des subventions avec beaucoup moins de tracasseries administratives. Lors des tournées de consultation « Pour une voirie locale repensée », la simplification des procédures avait été mentionnée partout. Maintenant, des sommes disponibles pour la voirie locale, le comté de Mégantic a sa part. »

Pour Mme Marielle Fecteau, préfet de la MRC, c’est l’aboutissement d’un long dossier: « En 2014, le gouvernement nous a invités à nous inscrire au Programme d’aide à la voirie locale avec notre Plan d’intervention en infrastructure routière locale. En 2015, un comité de maires des quatre secteurs  y a travaillé et finalement, en 2016, il a été déposé au ministère des Transports qui l’a approuvé, fin 2016. Les municipalités ont ensuite été invitées à soumettre des projets et en juin 2018, Ste-Cécile et Lac-Drolet ont reçu leur avis d’autorisation pour démarrer les travaux. Ce projet majeur a rallié la majorité et répondu parfaitement à l’objectif du programme, soit d’être un chemin intermunicipal. Je me dois de souligner la persévérance, la ténacité des maires, directeurs généraux et surtout la patience des citoyens qui ont subi ce très long processus. »

Maire de Se-Cécile, Mme Diane Turgeon, n’a pas caché sa satisfaction: « Imaginez-vous que cela fait trente ans qu’on en parle. Je suis au conseil depuis 2009 et je peux vous dire qu’il s’en est passé des choses et vous m’auriez demandé l’an dernier si je croyais à ce projet, comme bien des citoyens, je vous aurais dit non. Notre conseil est très fier de le voir aboutir et maintenant, nous allons demander au gouvernement de reprendre les chemins qu’ils nous ont donnés. À long terme, je doute qu’on ait les moyens de les entretenir adéquatement. »

M Rock Couët. maire de Lac-Drolet, abondait dans le sens des propos de Mme Turgeon: « Le Rang 10 est une artère très importante pour notre développement. Il y passe, à tous les jours, de 600 à 700 voitures. Ce sont des gens qui viennent travailler chez nous ou qui vont vers Lac-Mégantic. Je tiens à remercier les instances gouvernementales d’avoir priorisé Ste-Cécile et Lac-Drolet. Sincèrement, on attendait ce projet depuis tellement d’années que beaucoup d’entre nous avaient cessé d’y croire. Encore une fois, merci au nom de nos concitoyens. »

Les travaux ont débuté et le Rang 10 est fermé à la hauteur de la route 161 avec un détour par le Chemin Bellavance. Si l’échéancier est respecté, la livraison est prévue pour l’automne prochain.