Donald Trump est-il raciste?

OUI!

La fin de semaine dernière, il s’est attaqué à quatre représentantes démocrates du congrès ( trois nées aux États-Unis et l’une devenue citoyenne américaine à son adolescence ) les invitant à retourner dans leur pays ( pourtant elles sont américaines ), le débarrasser des bandits et de la corruption et revenir aux États-Unis pour dire comment elles ont fait. Inutile de dire qu’une levée massive de boucliers des démocrates s’est produite et chez les républicains, presqu’un silence radio total sauf de la part d’un sénateur afro-américain et du bout des lèvres, de quelques élus de ce parti. Les têtes d’affiche, surtout les piochons que Trump a placé dans son administration, ont tenté de justifier ces propos inacceptables et croyez-moi, ils avaient l’air fou.

Ce président est un narcissique au dernier degré qui, c’est son habitude, traite les gens qui ne pense pas comme lui comme de la merde ( il a même traité des pays africains de « shit holes » ). Il leur crie des noms et écrit et dit des faussetés qu’il répète tellement souvent que sa base le croit. Qui croyez-vous a été hyper-heureux de ces tweets?

Je vous le donne en mille: sa base de rednecks illettrés et les suprémacistes blancs de partout dans le pays. Il n’est pas le président d’un pays, il se croit le boss de toute une nation et il faut que tout marche comme lui le veut. Avez-vous remarqué qu’il a congédié ou ont démissionné au moins 70 personnes de son entourage depuis qu’il a été élu? Pour vous donner un exemple, le bonhomme qu’il a placé à la Fed ( probablement la banque la plus suivie du monde ) devrait normalement suivre ses ordres ( qui n’ont d’ailleurs aucun sens en matière d’économie globale ). Le monsieur en question a pris son mandat très au sérieux et élevé un mur entre le politique et la Fed. Réponse de Trump? Il est en train de s’arranger pour placer deux de ses pions à la Fed pour influencer les décisions dans le sens qu’il veut.

Et je vous ferai grâce de toutes les conneries de sans dessein qu’il fait en matière de diplomatie internationale de la Russie à la Chine en passant par l’Iran et la Corée du Nord. Vous avez sans doute vu ce papier sur les commentaires peu flatteurs de l’ambassadeur britannique à Washington. Ce diplomate a démissionné mais n’est jamais revenu sur les notes qu’il avait fait parvenir à son gouvernement sur ce pitre.

Les tensions sont très vives partout sur la planète. Et Trump n’aide en rien à une détente. J’entendais dire, hier, une analyste politique que Trump était en train de nous amener à un endroit où nous ne voulions plus aller. Allez lire sur la politique internationale et intérieure des pays d’Europe entre le printemps 1933 et l’automne 1939. C’est hallucinant!