Deux victoires, une défaite

La saison des trois équipes de football des Béliers a débuté à domicile ce weekend.  Vendredi soir, sous les projecteurs, les Béliers juvéniles ont affronté les Élites du Collège Mont Sacré-Cœur de Granby, tandis que samedi, c’était au tour des équipes benjamines et cadettes du Collège Clarétain.

Tout d’abord, vendredi à 19h30, l’équipe juvénile de Coach Patrick Caron a reçu la visite des Élites du Collège Mont Sacré-Cœur de Granby. Après seulement 2 minutes dans le match, le Bélier Steve Bolo Mboumoua a déjoué plusieurs joueurs en courant 52 verges pour marquer le premier touché de la rencontre.  Jean-David Beaudry a ensuite réussi le converti. 7-0 Béliers. Au deuxième quart, les Élites ont marqué un touché sur une passe et course, cependant un joueur des Béliers a bloqué leur tentative de converti.  Avec 1:45 à faire au deuxième quart, Steve Bolo Mboumoua a récidivé avec une course de 32 verges pour un touché et Jean-David Beaudry a réussi le converti. Alors qu’il ne restait que 49 secondes à la demie, les Élites ont surpris les Béliers avec une longue passe et course pour un autre touché. Ils ont par la suite essayé un converti de 2 points, mais l’ont raté. La marque était 14-12 en faveur des Béliers après une demie.

Aucun point n’a été marqué au troisième quart. Au début du quatrième quart, les Élites ont fait une passe et course pour ainsi prendre l’avance sur les Béliers 18-14. Cet avantage devait être de courte durée, car au botté d’envoi des Élites, c’est Steve Bolo Mboumoua qui a attrapé le ballon et qui a couru 80 verges vers la zone payante, pour ainsi marquer un autre touché pour les Béliers. Beaudry a complété la séquence avec un converti. C’était 21-18 pour les Béliers. Avec 8:36 à faire au match, les Élites étaient trop reculés dans leur zone et ont alors accordé un touché de sûreté à l’équipe méganticoise, bon pour 2 points. Les Élites n’ont pas lâché, car à 2:32 de la fin, ils ont réussi un autre touché ainsi qu’un converti de 2 points pour prendre les devants 26-23.  Les Béliers ne se sont pas laissé abattre. Avec seulement 16 secondes au cadran, Steve Bolo Mboumoua a couru 20 verges pour marquer son quatrième touché de la rencontre. Victoire des Béliers 29-26.

L’entraîneur-chef Patrick Caron était très fier de ses joueurs et du résultat de ce match. « Avec seulement deux semaines de pratique, je trouve que les joueurs ont extrêmement bien répondu. Il y a eu de petites erreurs ici et là, mais les joueurs ont fait preuve de caractère et de résilience. »  L’entraîneur Caron a noté l’excellente performance de Steve Bolo Mboumoua ainsi que le très bon travail effectué par tout le reste de l’équipe. « Notre défensive est très jeune et plusieurs joueurs nous ont démontré beaucoup de potentiel pour le futur! C’est encourageant! »

Une jeune équipe

Le samedi matin, les Béliers benjamins ont affronté le Graal du Collège Clarétain de Victoriaville. Cette année, 26 joueurs de première secondaire se sont inscrits au programme de football. Coach Thibault a donc décidé d’en faire une équipe. C’était une chance à prendre, car certains joueurs avaient joué seulement en 4è et 5è années, puis étant donné le confinement au printemps, ces jeunes joueurs n’ont pu participer au camp d’entraînement. De plus, cet automne, les pratiques ont débuté plus tard. C’est donc une équipe peu expérimentée qui a affronté le Graal de Victoriaville, qui comptait des joueurs de 1ère et 2ème secondaire.

Défensivement, les Béliers ont eu de la difficulté à suivre les joueurs du Graal et à les plaquer. À l’attaque, ce fut aussi ardu, car l’équipe de Victoriaville mettait beaucoup de pression sur le quart-arrière et les receveurs. Les joueurs de Montignac ont réalisé deux belles séquences qui se sont terminés près de la ligne de 25. Il faut admettre que l’équipe du Graal avait une excellente formation. « Les jeunes étaient enthousiastes et contents d’être là!  Plusieurs découvraient le jeu. C’est certain que perdre 52-0, ce n’est pas agréable, mais il faut regarder au-delà de ça. » a affirmé l’entraîneur-chef Yannick Thibault.

Victoire convaincante des cadets

En après-midi, les cadets ont joué face au Graal du Collège Clarétain.  Dès les premières minutes du match, Thomas Paré a marqué un touché pour les Béliers et Antoine Thibault a réussi le converti.  Trois minutes plus tard, c’est au tour d’Arnaud Robert à compter un touché, suivi d’un converti de Thibault. C’était 14-0 après 12 minutes de jeu. Au deuxième quart, Louis-Pierre Bergeron a ajouté un touché aux Béliers et le converti a été réalisé par Antoine Thibault. Avec un peu moins de dix minutes à faire à la demie, un quatrième touché des Béliers a été le fait de Thomas Paré. Thibault a complété la séquence avec un converti. Puis à la fin de la demie, un joueur du Collège Clarétain a marqué un touché. C’était alors 28-6 en faveur des Béliers.

Au troisième quart, alors qu’il ne restait plus de temps au cadran, Louis-Pierre Bergeron a marqué un autre touché pour les Béliers. Le jeune Thibault a ensuite botté le converti. Au quatrième quart, Thomas Paré a augmenté le pointage des Béliers. Kevin Mboumoua a réussi le converti. Puis finalement, le dernier touché de la partie a été compté par Arnaud Robert.  Marque finale:  les Béliers l’emporte par la marque de 48-6.

L’entraîneur- chef Yannick Thibault était très satisfait de ses joueurs. « Tout le long du match, l’unité spéciale, l’attaque et la défensive ont dominé le jeu. Malgré un petit relâchement au 2è quart, c‘était très bien. Nos 2 quarts-arrières ont joué et ont réalisé de belles passes et de très beaux jeux au sol. »  Afin d’avoir plus de profondeur, les entraîneurs ont fait des rotations entre l’attaque et la défensive. « Il y avait un bel esprit d’équipe et une belle attitude. Ça s’encourageait. C’était le fun de vivre ça! En fait, c’était tellement agréable de se retrouver sur le terrain. » a conclu Coach Thibault.

Pour les prochaines parties, c’est encore incertain. Étant donné les changements rapides des zones et des restrictions, nous vous tiendrons au courant sur notre page Facebook dans les prochaines semaines. ( Source et photo: Anne-Julie Hallée )