Deux projets inspirés

Dans le cadre de la deuxième édition des Ateliers du Lac, les étudiants en architecture des Universités de Lyon et de Laval à Québec ont présenté leurs inspirations à la population le 13 juillet. Cette année, la Ville de Lac-Mégantic et le Bureau de la reconstruction leur avaient confiés deux mandats:

– Comment habiter la rive droite de la rivière Chaudière sur le site de l’ancienne cour à bois de l’usine Billots sélect ?

– Quelle forme donner à l’espace de mémoire sur le site de la tragédie de juillet 2013 ?

Au terme de dix jours de travail, les propositions des étudiants et professeurs ont été présentées à la communauté en séance publique.

Comme l’a rappelé Mme Marie-Claude Arguin, directrice générale de la Ville, en conclusion: « Ce sont des idées, des concepts. Le travail va se poursuivre sur l’espace de mémoire, notamment. Nous aurons besoin de tous pour que cet espace prenne vie ».

La rivière habitée

Le projet de quartier résidentiel s’inscrit dans une volonté d’attractivité. Accueillir de nouveaux citoyens et valoriser le lien social entre eux et avec ceux déjà présents est un objectif de la Ville. Ce nouveau quartier d’habitation et d’activités entre en synergie avec le projet Quartier Artisan, porté par le Centre Magnétique, qui sera prochainement installé dans l’ancienne usine Billots sélect. Le quartier de La rivière habitée, construit sous forme d’un parc habité, tire parti de la proximité immédiate de la rivière Chaudière. Il cherche à croiser les initiatives en matière d’économie locale, de mixité sociale et de cohabitation entre les générations. Il s’inscrit dans le cadre d’une démarche de construction et de gestion écoresponsable.

L’écrin de vie

Les étudiants, accompagnés de l’équipe de proximité du CIUSSS et du Bureau de reconstruction, ont recueilli la parole des habitants, à travers leurs rencontres à la gare patrimoniale et le temps passé dans leurs familles d’accueil. Ils sont repartis des désirs et des mots des citoyens, pour construire une proposition, prenant place à l’endroit même du MusiCafé, intitulée « L’écrin de vie ».

Cette « maison de verre », lumineuse, transparente, émerge de terre et protège un arbre, symbole de la vie. Grâce à un système géothermique créant un microclimat, il s’épanouit aux 4 saisons.

L’écrin de verre sera un nouveau repère dans le paysage méganticois, à l’épreuve du temps et des saisons. C’est la maison qui appartient à tous, le symbole d’une communauté solidaire, unie par le souvenir et par la volonté de se relever plus grande, plus forte, pour aller de l’avant. L’écrin est au coeur d’une promenade paysagée qui propose un nouveau cheminement, et à travers lui, la redécouverte du centre-ville.

Le projet d’inspiration qui a été présenté à la communauté le 13 juillet sera disponible sous peu. ( Source: Bureau de la reconstruction )