Dessercom bâti

« Ce sera notre prochaine réalisation et certes, probablement, l’une des plus belles casernes du groupe! » C’est ainsi que M Stéphan Scalabrini, porte-parole de Dessercom, décrivait le projet de relocalisation de la caserne méganticoise d’ambulances.

Le nouvel édifice sera situé sur le terrain où se trouvait auparavant la cour à bois de Billots Sélect entre la rivière et le Marché Métro. Ce sera une caserne à la fine pointe. M Scalabrini: « Ce sera, à la fois, une caserne d’ambulance et un milieu de vie pour nos paramédics. On aura quatre portes de garage et il sera possible, pour des paramédics de l’extérieur, de pouvoir résider sur leur lieu de travail. Nous avons aussi prévu une salle où sera donnée la formation continue à nos employés et elle pourra aussi servir à la population pour diverses formations, entre autres, en RCR. »

Le bois et la pierre sont les principales composantes de ce nouvel édifice. M Sclalabrini insistait sur le fait qu’il était important pour Dessercom d’avoir sa marque mais aussi de bâtir en respectant l’environnement. D’ailleurs, ce site a été choisi parce qu’il répond aux normes en termes de distance et de temps de réponse pour les employés. Cette norme a d’ailleurs réduit considérablement les possibilités.

Les permis habituels ont été émis par la Ville et M Scalabrini élaborait sur la suite des choses: « Nous espérons pouvoir procéder à la décontamination du terrain le plus tôt possible. En admettant que cela pourrait se faire après les vacances de la construction, on commencerait les travaux cet automne. Pour nous, il n’est pas question de construire en hiver et advenant un retard dans la décontamination, les travaux seront reportés au printemps 2018. »

Cette nouvelle construction représente un important investissement. En moyenne, pour répondre à toutes les normes, ces casernes avoisinent ou dépassent le million en investissements. Mélanger un milieu de vie avec toutes les autres normes en est la principale raison.