Défi 2025

La région de Mégantic accueille de plus en plus de nouveaux résidents et c’est tant mieux car cela contribue à l’atteinte de l’objectif du comité Défi 2025. Le nombre grandissant de personnes intéressées à venir s’établir dans la région apporte toutefois quelques défis mais aussi des opportunités de développement.

Pour la troisième activité de son colloque annuel, le comité souhaitait présenter les agentes dédiées au service d’accueil et d’intégration des nouveaux résidents afin de permettre aux citoyens et aux différents acteurs du milieu de mieux comprendre comment elles accompagnent ces personnes avant et après leur arrivée.  En effet, le travail de Sonia Grenon, agente Place aux Jeunes, et de Joanie Raîche, agente AAIR, contribue grandement au succès de l’établissement de plusieurs personnes sur notre territoire, notamment parce qu’elles soutiennent ces nouveaux venus dans leurs différentes démarches (découverte de la région, soutien à la recherche d’emploi et de logements, services de proximité, intégration dans le milieu de vie, etc.). Les membres du comité ont également voulu mettre en lumière le fait que la MRC s’est dotée d’une politique pour faciliter l’inclusion des nouveaux arrivants et a établi des objectifs à mettre en œuvre afin de devenir une MRC encore plus accueillante et inclusive. Claudia Racine, du Réseau d’accueil estrien, travaille ainsi à faire connaître cette politique afin que chaque milieu municipal, économique ou social puisse mettre en place des bonnes pratiques.  De plus, elle accompagne les municipalités à réfléchir et adopter une démarche d’accueil de leurs nouveaux arrivants, sensibilise les organismes, entreprises, municipalités, institutions et citoyens à l’ouverture à la diversité culturelle et organise des événements, conférences ou ateliers sur l’accueil et l’intégration des nouveaux arrivants.

Dans le cadre de leur travail, ces agentes d’attraction, d’accueil et de rétention ont aussi observé comment le manque de logements et résidences à louer ou à vendre, de même que la difficulté à obtenir des places en service de garde entrainent des opportunités manquées d’accueillir des travailleurs, des jeunes familles et même parfois des retraités.

Ce constat a ainsi engendré la formation des comités de travail qui se penchent sur ces enjeux mais également sur différentes solutions. Adrien Aubert, chargé de projet du comité logement, et Jean-Sébastien Roy, directeur général de la Chambre de commerce responsable du comité garderie, ont expliqué les différentes actions posées jusqu’à maintenant pour améliorer la situation.Une séance d’informations destinée aux éventuels promoteurs et municipalités se tiendra en avril prochain pour présenter les données recueillies sur l’offre et la demande en logement et faire valoir les opportunités à saisir. Une conférence de presse a aussi eu lieu dernièrement pour présenter les différentes actions mises en place en lien avec les services de garde en milieu familial et pour valoriser la profession.

L’activité a aussi permis à deux jeunes femmes établies dans la région depuis un an, de venir témoigner sur leur expérience d’intégration dans la région, elles-mêmes ayant bénéficié des différents services offerts par les agentes. Elles en ont profité pour expliquer combien cela les a aidés et de la différence que de tels services peuvent apporter.

Pour une période limitée, il est possible de revoir la présentation complète à partir du site web de la Chambre de commerce région de Mégantic dans la section colloque économie emploi Défi 2025 (www.ccrmeg.com).

La prochaine activité du colloque, prévue le 10 mars prochain, aura pour thème Le positionnement territorial où seront expliquées les étapes de cette démarche et seront dévoilés les éléments retenus pour le positionnement marketing de la région. ( Source:  Ginette Isabel )