Début des travaux

Une première étape débutera sous peu pour la construction de la caserne de sécurité incendie de Lac-Mégantic. Le terrain, situé sur la rue Komery sera réhabilité afin d’accueillir le nouveau bâtiment actuellement en phase de développement.

Des travaux d’excavation et de décontamination seront réalisés. Le contrat de ces travaux avait été octroyé lors de la dernière séance du conseil municipal au mois d’août.

« Le projet de caserne est sur la planche à dessin depuis plusieurs années. Nous savons que la caserne actuelle est non-conforme et ne permet pas, entre autres, d’entreposer tous les équipements du service au même endroit. Nos pompiers méritent de meilleures installations, plus sécuritaires et plus efficaces. Nous sommes heureux d’entamer un pas important vers la concrétisation de ce projet structurant qui contribuera à la reconstruction du centre-ville, » a expliqué la mairesse, Mme Julie Morin.

Les travaux de réhabilitation des sols sont prévus jusqu’au 30 octobre de 7h à 16h30 du lundi au vendredi. L’entrepreneur a ouvert le chantier en faisant du déboisement. Afin de réduire son impact environnemental, la Ville revalorisera le plus de matière possible. Les arbres abattus seront ainsi transformés en copeaux pour être réutilisés à l’Écocentre municipal comme éléments structurants dans le compost.

Par la suite, il y aura des travaux d’excavation et plusieurs camions circuleront afin de disposer des sols contaminés. Ils accèderont au terrain par la rue Papineau et ressortiront par la rue Komery. Un protocole de nettoyage des rues a été prévu avec l’entrepreneur. Ces travaux de réhabilitation sont financés à 100% par le programme d’aide financière du ministère des Affaires municipales et de l’Habitation du Québec.

Parallèlement à cette première étape, la Mairesse indique que la rédaction des plans d’architecture et d’ingénierie du bâtiment reprendra en octobre, de même que les discussions avec les municipalités partenaires faisant actuellement partie de l’entente intermunicipale relative à la protection incendie. La Ville vise une mise en chantier du bâtiment au courant de 2021. ( Source: Karine Dubé )