Le Colibri sera la Maison des Énergies

Le Colibri est un projet initié par des professionnels de la région Rhône-Alpes en France. Il hébergera un restaurant et des services de capitainerie (toilettes, billetterie…)…mais encore? « Nous avons contribué à semer la petite graine pour soutenir l’élan de la Ville de Lac-Mégantic dans la voie de la transition énergétique. Nous en sommes fiers! » a expliqué d’entrée de jeu M Thierry Roche, architecte-urbaniste à Lyon et initiateur du Colibri.

De cette idée de construire un bâtiment éco énergétique avec 3 certifications environnementales, est né un projet beaucoup plus ambitieux: devenir le centre d’expertise de la transition énergétique en milieu rural. Mais qu’est-ce que ça veut dire? « Nous pensons ce bâtiment comme un lieu de convergence sur le thème de l’Énergie, une Maison des Énergies. Et pas seulement les technologies pour produire et gérer l’énergie, mais aussi sur le rôle de chacun de nous pour faire sa part, l’énergie humaine, » M poursuivait Jean-Marc Gagnon, président de l’OBNL Le Colibri Lac-Mégantic.

Cette Maison des Énergies proposera des activités pour plusieurs clientèles:
• pour les Méganticois: participer à des activités communautaires, ateliers, conférences autour des énergies humaines et technologiques;
• pour les visiteurs: point de départ d’une visite de la ville, pour comprendre pourquoi il est important de produire son énergie localement et comment en réduire la consommation;
• pour les professionnels de l’énergie et des municipalités: se former, tester de nouveaux équipements ou de nouvelles méthodes de gestion, comprendre ce qui fonctionne, ce qu’il faut améliorer. Rien de tel qu’une situation réelle avec de vrais utilisateurs pour éprouver une solution;

• et pour tous, se retrouver entre amis autour d’un verre et d’un bon plat pour profiter de cet endroit exceptionnel aux abords du lac Mégantic.

« Concrètement, où en sommes-nous? » poursuivait Mme Fabienne Joly, chargée de projet. « Nous sommes passés de l’idée au projet. Et si l’on veut que le Colibri joue pleinement son rôle de développement économique et touristique, nous devons nous assurer de sa viabilité. C’est un projet ambitieux: un bâtiment ultra-performant, une offre de services qui s’adresse à plusieurs clientèles, dans une ville en reconstruction. C’est ce qui fait sa richesse mais aussi sa complexité! »

Le plan d’affaires et les études de faisabilité sont complétés, grâce à la contribution de plusieurs partenaires. « Le études techniques sont essentielles pour que le Colibri soit un bâtiment net-zéro. Les défis sont grands pour produire autant d’énergie que le bâtiment en consomme dans le climat nordique de la région » a expliqué M Dany Blackburn, architecte en charge du projet chez ABCP Architecture. Expert en efficacité énergétique, M Philippe Hudon complétait: « Nous misons sur une enveloppe très performante mais aussi sur des panneaux solaires sur le toit. »

Ingénieur chez Nixo Experts-Conseils à Lac-Mégantic, M Maxime Tye-Gingras croit que concevoir et construire des bâtiments efficaces est maintenant une obligation: « Chez Nixo, nous sommes fiers de contribuer au Colibri. C’est très stimulant de pouvoir travailler sur un projet aussi innovant à Lac-Mégantic, avec des experts du domaine, pour ma communauté. Il faut des lieux communs comme la Maison des Énergies pour former des professionnels, expliquer les enjeux et servir de laboratoire pour des projets novateurs. »

L’entreprise Daily tous les jours est en charge de l’expérience de visite et de l’aménagement intérieur. Mme Melissa Mongiat, co-fondatrice: « Notre rôle premier est de faire en sorte que toute la technologie de pointe de la Maison des Énergies résonne auprès du grand public. Le bâtiment se veut non seulement inspirant mais aussi vivant, en contribuant à façonner le quotidien et les saisons des habitants et visiteurs de Lac-Mégantic. »

La prochaine étape consistera à compléter le financement grâce à des partenaires privés, fournisseurs d’équipements et de matériaux, des fondations privées et des fonds provinciaux et fédéraux pour une mise en chantier éventuellement au dégel le printemps prochain.