Cessez ce type de transport!

La Coalition des citoyens et organismes engagés pour la sécurité ferroviaire de Lac-Mégantic a envoyé une mise en demeure au ministre fédéral des Transports, M Marc Garneau et à l’inspecteur de Transports Canada Jean-René Gagnon exigeant l’arrêt du transport de matières dangereuses tant et aussi longtemps que des travaux majeurs de réfection de la ligne entre Farnham et Lac-Mégantic ne seront pas effectués.

M Robert Bellefleur poursuivait: « La Coalition a procédé à l’engagement de Me Daniel Larochelle et de Me Jean-Claude Boutin pour l’envoi d’une mise en demeure au ministre et son inspecteur. Nous N’avions plus le choix. Suite aux deux déraillements sur la même voie du samedi 24 août, il est clair qu’il faut agir. Le 7 mai dernier, le ministre Garneau a reçu un rapport qui faisait état de 253 rails défectueux et d’autres dangerosités et un avis a dûment été transmis à M Ryan Ratledge, vice-président de CMQR. Dans cette communication, Transports Canada ordonne des inspections additionnelles, sans nécessiter de réparation immédiate des rails considérés comme dangereux dans le rapport d’inspection. Selon nos observations, particulièrement au milliaire 3,61 de Nantes, nous considérons que cette traverse n’a pas été suffisamment réparée et que des déformations prononcées sont toujours observables. Donc, notre requête ne concerne que la cessation complète du transport de marchandises considérées comme dangereuses. Le transport de toutes autres matières considérées comme non dangereuses pourra continuer. Si le ministre considère toujours que sa priorité est la sécurité ferroviaire, il doit dès maintenant appliquer le principe de précaution. » Parmi les marchandises considérées comme dangereuses, on note le méthacrylate de méthyle stabilisé, l’hydroxyde de sodium, le butyle acrylate stabilisé, du gaz propane, de l’essence automobile, de l’acide sulfurique dans des DOT-111 et du chlorate de sodium. Selon M Bellefleur, en cas de déraillement, le mélange de ces substances pourrait s’avérer extrêmement dangereux. Il a souligné que dans l’explosion de Bopal, en Inde, il y a plusieurs années, l’acide sulfurique était en cause dans ce désastre sans précédent.

SAMSUNG DIGITAL CAMERA

Avocat au dossier, Me Daniel Larochelle complétait: « L’élément déclencheur a été les deux déraillements du 24 août. Il est possible, pour les citoyens, de faire changer des choses, qu’on cite l’exemple du pipeline Trans Moutain qui a été l’objet de changements suite aux pressions populaires. Il reste maintenant à la Coalition de présenter une mise en demeure au ministre et son inspecteur pour qu’ils fassent respecter les articles de la Loi sur la sécurité ferroviaire qui leur permet d’interdire toute circulation ferroviaire sur le tronçon entre Farnham et Lac-Mégantic s’il y a présence de danger pour la santé et la sécurité des citoyens qui s’y trouvent, incluant la population de plusieurs municipalités. Si cette mise en demeure n’a pas de suite, nous nous verrons dans l’obligation d’aller en procédure d’injonction. » Et Me Boutin d’ajouter: « Nous voulons que le ministre et l’inspecteur ordonne fermement la réparation du tronçon jusqu’à ce qu’on puisse le considérer comme sécuritaire. Des accidents comme ceux du 24 août peuvent arriver n’importe où. Notre démarche est importante et sérieuse. »

M Bellefleur complétait: « La nouvelle gare de triage est, somme toute, une bonne nouvelle mais je me permets de vous rappeler qu’elle entrerait en fonction en 2022 et nous sommes en 2019. C’est pourquoi, il faut que ces réparations soient faites maintenant. En moyenne, il passe deux ou trois convois quotidiennement qui compte entre 20 et 30 citernes de produits dangereux. »

Dans le but de financer ces démarches juridiques, la Coalition a donné à Me Andréanne Veilleux le mandat d’entamer les procédures visant à la création de fondation « Sécurité ferroviaire Lac-Mégantic » qui serait vouée à la promotion de la sécurité ferroviaire de même qu’à la protection et à la défense des intérêts de citoyens vivant aux abords de voies ferrées. Éventuellement, ces fonds pourrait aussi être utilisés en soutien à des actions citoyennes orientés vers l’amélioration de la sécurité ferroviaire tant au Québec qu’au Canada. Les modalités de participation à cette Fondation seront connues dès que les démarches pour sa mise en route seront complétées.

En complément, le député de Mégantic-L’Érable, M Luc Berthold, a envoyé une lettre au ministre des Transports Marc Garneau lui demandant d’interdire le transport de matières dangereuses tant que la voie ne sera pas réparée. Il souligne que de réduire la vitesse n’a pas l’effet escompté et n’aurait pas empêché la catastrophe de 2013. Il souligne également que l’annonce de la gare de triage est une très bonne nouvelle.

Le candidat du Bloc Québécois aux prochaines élections fédérale, M Jean Paradis, a déclaré que le Bloc Québécois est derrière la Coalition dans ses démarches et exige la remise en état des rails mais ne cessera pas pour autant de réclamer une enquête publique sur les évènements de 2013.