Le Bureau de la reconstruction: utile?

Après 4 ans, force est d’admettre qu’on a pas avancé beaucoup.

Bon, il y en aura pour me tomber dessus mais après discussion avec des amis Chevaliers de Colomb, j’ai comme envie de vous faire une petite montée de lait et quelques suggestions.

Quatre ans pour en être où nous en sommes aujourd’hui, c’est comme bizarre. Regardez à quelle vitesse on bâtit ailleurs. Comment se fait-il que chez nous, les choses n’avancent qu’à pas de tortue? Le Bureau de la reconstruction fait-il le travail auquel nous devrions nous attendre? Pourra-t-on m’expliquer clairement pourquoi on met tant de temps à réaliser des projets? En passant, la grande majorité de la population veut retrouver au moins quelques repères et en chamboulant tout, on est comme perdu. On peut ramener au moins deux de ces repères.

Tout d’abord, les Chevaliers de Colomb se battent comme des diables dans l’eau bénite pour retrouver leur terrain. Toute la population, à quelques exceptions près, veut revoir cette salle de réception et de loisirs où elle était auparavant. La raison qu’on invoque pour justifier qu’on ne peut pas leur remettre leur terrain est que ce sera le stationnement de l’hôtel. OK! L’hôtel pourrait devenir notre deuxième repère en l’installant dans l’action, au coin de Frontenac et Stearns. Il pourra avoir son stationnement et il y en a plein tout autour. Ce sera plus simple pour tout le monde. Et on pourra le faire sur deux ou trois étages sans dénaturer le paysage.

Si on lit entre les lignes, il appert que des candidats aux élections municipales voudraient revoir les actions du Bureau de la reconstruction. Pourriez-vous le faire en tenant compte du fait que vos commettants veulent revoir la salle des Chevaliers là où elle était et l’hôtel dans le trafic, près de tout et facile d’accès?

Voilà, ce qui est dit est dit et on ne peut que souhaiter que tous ces promesses d’écoute de la population vont trouver un écho quelque part pour le bien des Chevaliers et celui de ceux et celles qui vont faire commerce sur la rue Frontenac un jour.

En passant, le taux de participation aux vote anticipé à Lac-Mégantic s’est élevé à 922 participants pour près de 20%. Cela augure bien pour dimanche prochain. Voter, c’est un droit et aussi un devoir, ne l’oubliez pas!