Bravo Champion, prise 2!

Notre ministre des Transports a décidé de ralentir les trains…

Le communiqué suivant était sur les fils de presse ce matin, prenez le temps de le lire!

« Le ministre des Transports, l’honorable Marc Garneau, a fait la déclaration suivante aujourd’hui au sujet de l’arrêté qu’il a pris pour limiter immédiatement la vitesse des trains qui transportent des marchandises dangereuses et circulent partout au pays :

« Je suis fortement préoccupé par les déraillements de wagons de chemin de fer chargés de marchandises dangereuses qui sont survenus depuis les 12 derniers mois. C’est la raison pour laquelle je prends un arrêté pour mettre en place immédiatement une limitation de vitesse visant les trains transportant des marchandises dangereuses en quantité importante sur les voies ferrées sous réglementation fédérale partout au Canada.

« Pris en vertu de la Loi sur la sécurité ferroviaire, cet arrêté ministériel ordonne une limitation de la vitesse pour les trains clés (c’est-à-dire les trains composés d’au moins 20 wagons chargés de marchandises dangereuses). Dans les régions métropolitaines, la vitesse de ces trains sera limitée à 20 milles à l’heure (32 km/h). À l’extérieur de ces régions, la vitesse des trains sera limitée à 25 milles à l’heure (40 km/h). L’arrêté prendra effet à minuit, le vendredi 7 février, et restera en vigueur pendant 30 jours. Il pourra être modifié en tout temps selon les renseignements disponibles.

« J’ai mentionné que la sécurité ferroviaire reste ma priorité absolue. J’ai pris aujourd’hui cette mesure de précaution puisqu’il y a des similitudes entre l’accident d’aujourd’hui à Guernsey, en Saskatchewan, et d’autres accidents survenus récemment, notamment en ce qui a trait aux conditions météorologiques et à la vitesse. J’ai demandé aux représentants du Ministère d’examiner toutes les questions liées à ces accidents afin de déterminer si des mesures de sécurité supplémentaires sont exigées.

« Je suis conscient que des répercussions économiques s’en suivent, mais je ne peux pas compromettre la sécurité. Je n’hésiterai pas à prendre rapidement d’autres mesures au besoin. » ( Source: Transports Canada )

Êtes-vous impressionnés? Pas moi! Il lui aura fallu pratiquement 7 ans et une multitude de déraillements plus ou moins graves pour arriver à cette décision. Et, je vous prie de noter que les fonctionnaires vont se réunir pendant plusieurs mois pour « (…) examiner toutes les questions lies à ces accidents afin de déterminer si des mesures de sécurité supplémentaires sont exigées » Non, mais! Une chose est certaine, quand des fonctionnaires fonctionnent en réunion, ce n’est pas demain la veille qu’on aura un résultat probant.

Autre problème… qui va faire respecter ces limites de vitesse? On sait déjà que les compagnies de chemin de fer se foutent royalement de notre sécurité. Ralentir veut dire plus de temps pour livrer et de là, moins de profits. Quand les trains vont circuler dans des endroits isolés comme le Nord de l’Ontario, croyez-vous sincèrement qu’ils vont se plier à cette règle puisqu’aucun inspecteur ne sera là. C’est sûr qu’on ne peut pas surveiller chaque train mais le ministre a-t-il pensé, dans sa grande tour de verre, qu’on pourrait instaurer des visites surprises? Il n’en parle pas.

Encore de belles paroles et une règle qui ne vise qu’à calmer le jeu. M Garneau, nous attendons tous que vous ayez quelque chose de plus intelligent et rassurant à nous annoncer.