Bilan positif

Le conseil municipal de Lac-Mégantic a franchi le cap des douze mois. En conférence de presse, des membres ont tenu à revenir sur cette année.

Pour une, Mme Manon Bernard s’est dite très fière de faire partie de l’équipe. Plusieurs dossiers ont été traités et elle est particulièrement heureuse du dénouement du dossier de l’éclairage sur la rue Sévigny.

Pour M Denis Roy, après une année, la table est mise. Constatant une bonne synergie entre le conseil et les employés, il souhaite que tous s’approprient le deuxième budget de cette administration qui ne sera pas un exercice facile, selon lui, mais qui permettra maintenant de foncer au cours des prochaines années.

M René Côté, pour sa part, a qualifié cette première année de très enrichissante à tous les points de vue. Pour lui, être à l’écoute des citoyens de son quartier et bien les informer demeure une priorité.

M Jacques Dostie, pour sa part, a relevé que les membres du conseil ont participé activement à une foule d’activités, ce qui a permis d’être bien branché sur la population et pouvoir mesurer les besoins et établir une vision d’avenir. Il ajoutait qu’on ne peut pas tout faire mais que ces commentaires des citoyens permettent de prendre des décisions éclairées.

Maire de Lac-Mégantic, Mme Julie Morin ajoutait: « De cette année, je retiens particulièrement les cérémonies du 6 juillet, l’établissement du musée au sous-sol de l’église Ste-Agnès et l’inauguration du Parc des Générations, duquel, je crois, les citoyens se sont appropriés. L’annonce de la construction de la voie de contournement a aussi été un moment fort. La concrétisation du micro-réseau est aussi une étape qui montre bien que nous avançons. Demain sera très bien rempli. »

Comme objectifs pour les prochaines années, Mme Morin désire augmenter la population, attirer de nouveaux visiteurs et faire de Lac-Mégantic une référence en matière de transition énergétique. Elle poursuivait: « Je vois les prochaines années sur trois axes principaux. Tout d’abord, dynamiser notre centre-ville. Au cours des derniers mois, il y a eu le retour des concerts dans le parc, l’installation de la Place Éphémère, la construction de l’Oasis sur le lac, l’installation des sculptures à divers endroits, la construction du stationnement et de l’allée piétonnière, le Parc des Générations et l’Espace Mémoire. En deuxième, il faut maintenant créer de la richesse et on le fera, entre autres, par l’ouverture de commerces sur la rue Frontenac. Mais il faut aussi voir ce qui se passe globalement dans toute la ville comme le Concerto, l’agrandissement au Village Harmonie, l’ouverture de la salle Desjardins à la polyvalente, un nouveau CHSLD qui sera construit près de l’hôpital, l’arrivée des restaurants St-Hubert et Harvey’s et, dans les derniers mois, la vente de condos commerciaux. Et, dans un troisième temps, innover et entreprendre avec l’arrivée du micro-réseau, la concession resto Chalet à Baie-des-Sables, le Triathlon Canada Man/Woman qui revient en 2019 et la toute première certification Citaslow dans une municipalité francophone en Amérique. La dernière année nous a permis de faire le tour de plusieurs questions et les deux choses à surveiller seront la présentation du budget 2019 dans quelques semaines et puisque nous n’avons plus de planification stratégique pour la Ville depuis 2017, nous allons lancer une vaste consultation publique sur les futurs enjeux. »

Quant au projet Le Colibri, la Ville en prend le leadership en ce sens qu’on est à explorer diverses hypothèses pour que la marina puisse finalement avoir son restaurant et sa capitainerie. Propriété de la ville avec concession ou promoteur privé, tout est sur la table pour le moment, Mme Morin assurant cependant que ce projet sera à la hauteur des moyens de la Ville.

Elle terminait: « Comme le disait M Roy, la table est mise. On a de grands enjeux devant nous et il faudra voir aux priorités et les affronter une à la fois avec notre capacité d’adaptation! »