Bilan de fin de session

Le député de Mégantic-L’Érable, Luc Berthold, termine la dernière session parlementaire à Ottawa avec le sentiment du devoir accompli, se disant particulièrement fier du travail accompli et heureux de l’élection récente d’Andrew Scheer en tant que nouveau chef de l’Opposition officielle. « Je suis fier d’avoir appuyé Andrew et je suis persuadé qu’il saura défendre les intérêts de l’ensemble des Québécoises et Québécois ».

Cependant, le député n’est pas du tout impressionné par le bilan du gouvernement Trudeau, qui s’est fait élire sous de fausses promesses et dont l’appétit pour les dépenses semble insatiable. « Le Premier ministre est aujourd’hui incapable de prédire quand le Canada sera de retour à l’équilibre budgétaire et les déficits annuels frisent les 30 milliards de dollars. Où sont les libéraux qui promettaient aux Canadiens de légers déficits et un retour au budget équilibré en 2019? », soulignait M Berthold.

Non seulement le gouvernement Trudeau hypothèque l’avenir financier des jeunes Canadiens, le projet mal ficelé de légalisation de la marijuana causera des dommages irréparables. « Tous les experts s’entendent pour dire que la consommation de marijuana chez les jeunes de moins de 21 ans peut causer des problèmes sérieux aux cerveaux et les pseudos scientifiques du gouvernement libéral s’entêtent à aller de l’avant. Ils me trouveront sur leur chemin ».

En tant que vice-président du Comité permanent des Transports, des Infrastructures et des collectivités, Luc Berthold a soulevé les enjeux de Lac-Mégantic à chaque fois qu’il en a eu l’occasion, tant lors des travaux du comité qu’à la Chambre des communes. « La tragédie de juillet 2013 est encore très présente chez nous et la santé de la population est toujours au cœur de mes préoccupations. La voie de contournement est le projet prioritaire, c’est pourquoi j’ai demandé aux gouvernements fédéral et provincial de s’entendre le plus rapidement possible. La population a demandé de l’aide, maintenant il faut agir»,  a-t-il affirmé.

Le député questionne également le refus de Transport Canada d’accorder un support financier au projet de l’Institut en culture de sécurité industrielle Mégantic (ICSIM). «Je comprends mal la décision du ministre des Transports de ne pas avoir soutenu le projet de l’Institut en culture de sécurité industrielle de Mégantic. Cent trente-et-un projets de sécurité ferroviaire ont pourtant été acceptés partout AILLEURS au Canada. Est-ce que la sécurité ferroviaire serait la « première » priorité du ministre Garneau, s’il n’y avait pas eu juillet 2013. Pourquoi nous avoir ignoré à la première occasion de faire un geste concret ?»  dénonçait le député.

Concernant le développement des réseaux cellulaire et Internet,  le programme Brancher pour innover n’a encore branché personne dans Mégantic-L’Érable et plusieurs secteurs sont encore à l’âge de pierre»,  déplore le député.

Et si son travail à Ottawa est mis en pause pour la saison estivale, le boulot est loin d’être terminé pour Luc Berthold, qui prend maintenant la route des nombreux festivals et des fêtes diverses qui se dérouleront tout l’été sur le territoire que couvrent les trois MRC de la circonscription de Mégantic-L’Érable. « J’ai vraiment hâte d’aller à la rencontre des citoyens de mon comté cet été! C’est décidemment une partie de mon travail de député qui me plait le plus. N’hésitez pas à m’arrêter pour me poser des questions et me faire part de vos commentaires. Je me ferai un devoir de trouver les réponses et de faire le suivi de toutes les demandes. Alors au plaisir de vous voir bientôt! », conclut Luc Berthold. ( Source: Pascal Gourdeau )