Béliers en constante progression

En fin de semaine dernière, les trois équipes des Béliers ont joué leurs parties à l’extérieur. Vendredi, les juvéniles étaient en action à Coaticook, samedi les cadets jouaient à Sherbrooke tandis que dimanche, les benjamins se sont rendus à Drummondville.

Le vendredi soir, les Béliers juvéniles affrontaient le Summum de la Polyvalente La Frontalière de Coaticook. Les Béliers l’ont emporté 6 à 2. Édouard Brochu a inscrit le seul touché des Béliers, et ce, au premier quart. Cette première victoire des juvéniles fait du bien, surtout après tous les efforts qui ont été déployés dans ces dernières semaines. Les joueurs méritaient pleinement de gagner.  « Nos gars étaient prêts et ils l’ont démontré en débutant la partie avec du jeu solide » a déclaré Coach Caron.  Ce match a été très physique et intense du début à la fin et la défensive a excellé pendant toute la partie. Du côté offensif, les Béliers ont fait de belles progressions, mais ils ont manqué d’opportunisme. Selon l’entraîneur-chef Caron, le pointage aurait pu être beaucoup plus élevé pour les Béliers, s’ils avaient pu finir de nombreuses séquences dans la zone payante. « Je crois que ce n’est que partie remise avant que notre défensive explose! » de dire Coach Caron.

Samedi matin, les Béliers cadets se sont rendus à Sherbrooke afin de jouer face aux Barons du Séminaire de Sherbrooke. Les joueurs et entraîneurs s’attendaient à une bonne opposition car année après année, le Séminaire aligne de très bons athlètes.  Le début de match a été difficile alors que les Béliers ont échappé le ballon et les Barons ont marqué le premier touché de la rencontre.  Dominés physiquement à certaines positions, les Béliers ont quand même fait quelques progressions à l’attaque. Coach Thibault a déclaré avoir essayé plusieurs quatrième essai et ainsi prendre des chances de marquer. Malgré un écart de 13 points après la demie, le match était à portée de main.

Défensivement, c’était correct, mais les Béliers ont pris du temps à se mettre en marche à l’attaque. Trop d’erreurs accumulées ont causé la défaite. L’entraîneur-chef a rappelé à ses joueurs que s’ils jouaient pendant quatre quarts, ils pourront rivaliser contre n’importe quelle équipe. Malheureusement, en fin de semaine, les cadets n’ont pas joué à leur plein potentiel. Loïc Proteau a marqué le seul touché des Béliers. Marque finale: 26-6 en faveur des Barons du Séminaire de Sherbrooke.

En affrontant les Patriotes de la Polyvalente La Poudrière de Drummondville, les entraîneurs des Béliers benjamins savaient qu’ils allaient faire face à une équipe plus robuste et plus forte que lors des deux premières parties de la saison.

Dès la première possession du ballon, le Bélier Edouard Delva a marqué un touché. Ensuite, les Patriotes ont monté la balle avec de petits jeux et ont réussi à marquer un touché. En fin du premier quart, Jake Stoll  a réalisé le deuxième touché pour les Béliers. La défensive des Béliers s’est dressée et a créé un revirement. En reprenant le ballon, Lucas Carrier a réussi un troisième touché. Les Béliers ont toujours maintenu cet écart de points, ce qui a scié les jambes de l’adversaire. À la fin du deuxième quart, Jake Stoll a compté un autre touché pour Montignac. Dans cette première demie, à chaque fois que les Béliers avaient possession de la balle, ils ont réussi à marquer, tandis que la défensive a bloqué l’autre équipe avec brio.

En deuxième demie, les Patriotes de Drummondville ont repris de la vigueur en marquant un deuxième touché. Afin de faire jouer différents joueurs, Coach Thibault a donné du temps de jeu à tout le monde. Les deux touchés suivants ont été marqués par Merek Fortin et Pier-Olivier Bégin. Tous les convertis ont été réussis par Jean-David Beaudry. Marque finale: 42-13 en faveur des Béliers benjamins.

Coach Thibault a aimé la façon dont le jeu s’est déroulé. Il était très satisfait de la tenue des joueurs. Encore une fois, la ligne offensive a fait un travail incroyable. Cette équipe de Drummondville s’améliorera pendant la saison et les Béliers pourraient bien les affronter à nouveau en séries. « On est prêt à tout. » a déclaré l’entraîneur-chef.

Le samedi 1er octobre à 10h, les cadets recevront la visite des Barons du Séminaire de Sherbrooke. Ensuite, dès 13h, les Carnicas de l’École La Ruche viendront affronter les Béliers juvéniles. Le dimanche 2 octobre à 11h, ce sont les Vicas de l’École du Boisé de Victoriaville qui joueront face aux Béliers benjamins. ( Source: Anne-Julie Hallée )