Aimez-vous ça vous faire rire de vous?

Le dernier budget Leitao laisse un goût très amer.

Qui a trouvé ce budget positif? Les banques, les agences de crédit et ceux qui croient que l’argent tombe du ciel. Pour le commun des payeurs de taxes québécois, c’est encore la preuve par quatre qu’en année électorale, soudainement, les gouvernements en place ont des surplus qu’on saupoudre allègrement.

Ce budget a un petit quelque chose pour tout le monde mais ne s’attaque pas vraiment aux grandes priorités. Plusieurs des montants annoncés sont répartis sur 5 ans. En d’autres mots, si vous voulez votre argent, il faudra nous réélire. Parce que, voyez-vous, c’est une histoire récurrente. Quand on change de gouvernement, le nouveau parti en place dit que le gouvernement précédent a laissé des trous énormes dans le budget et qu’on ne peut pas réaliser les promesses dont il a été question dans la pré-campagne et dans la campagne électorale.

L’histoire se répète à chaque fois. Les libéraux ne peuvent pas mettre sur le dos du PQ le fait que la province est endettée et qu’il a fallu se serrer la ceinture pendant trois ans avant de voir l’argent tomber du ciel. Ils sont là depuis pas mal plus longtemps que n’importe quel autre parti. Alors, à qui la faute des compressions qui ont suivi la dernière élection?

J’en ai assez qu’on me prenne pour un abruti. Ce budget est fait pour plaire à l’électorat, point final. Et, mettez la CAQ ou le PQ au pouvoir, je ne pense sincèrement pas que cela va changer quoi que ce soit.

Surtout, n’oubliez pas qu’un budget, ça s’ajuste aux conditions en vigueur.